7TH NEMESIS - Deterministic Non Periodic Flow

Chronique

Pochette de l'album Deterministic Non Periodic Flow par 7th Nemesis
  1. Distorded Mass (of Unformed Matter)
  2. Seeding Devolution
  3. Legacy of Supremacy
  4. Reverse Engineering
  5. The Sarcastic Maze
  6. Random Ascension
  7. Ashes of a New Era

Site(s) du groupe :

MySpace de 7th Nemesis
Par darkgrinder

Publié le 13/12/2011

 

On a beau faire et réécouter encore ce nouvel album, difficile d’en tirer autre chose qu’une impression mitigée. Il faut dire que le combo l’a un peu cherché. A vouloir à tout prix porter des sensations extérieures à son death metal, il l’édulcore forcément, et ce, sans aller au fond des choses. Enfin ne nous faisons pas de fausse idée, il n’y a rien d’extravagant ou de bizarroïde dans « Deterministic Non Periodic Flow ». Il s’agit ici d’incorporer au squelette de violence une bonne dose de thrash et, plus intéressant, un sentiment très rock’n roll. Alors d’un côté on se fait relativement bouger et de l’autre 7th Nemesis nous plombe de trop dans un surplus de répétitions. Mais je ne tiens pas à être seulement médisant, car en bien des passes le rendu est réussit. Je pense notamment à quelques solos qui rappelleront quelques uns de Pantera (en fin de carrière), ou encore quelques escalades qui font bien monter la moutarde. Le problème majeur viendra de la morosité qu’on ressent trop souvent. Trop de longueurs, pas assez de dénivelés, c’est l’intégralité des titres qui aurait put être raccourcie (et je ne parle pas du dernier morceau mi boue/mi indus, réellement désagréable). De plus les nombreuses retombées presque progs ne sont pas si intéressantes qu’on aurait voulu qu’elles le soient.

Enfin n’en jetons pas davantage car tout ceci dit, l’engouement sincère que porte cette sorte de revival metal ‘n roll des années 90 contrebalance ces défauts. On se prend souvent bien au jeu pour être entrainé dans cette composition à la fois énergique, à la fois rétro. Une comparaison à l’old school largement soutenue par un son qu’on entend plus trop de nos jours. Un peu étouffé et non pas tranchant comme le font leurs contemporains. Ce son, beaucoup le qualifieront de bruyant, et diront tout simplement qu’il n’est pas à la hauteur. Il faut quand même signaler qu'il s'agit d'une auto-prod. C'est bien dommage de voir un groupe avec tant d'expérience sans label. On aurait aimé pouvoir davantage profiter du feeling racé des musiciens et de leur capacité à nous renverser quelques riffs plus tard.

Du coup, on va donc ressortir la vieille (et bien facile) rengaine comme quoi c’est avant tout une affaire de goût. 7th Nemesis est une sorte de compromis entre Mortuary (surtout pour le chant en fait) et 7 Gate, tout ça en nettement plus rock’n roll. A vous de voir donc si vous appréciez les death sauce power metal.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports