A BREACH OF SILENCE - Secrets

Chronique

Pochette de l'album Secrets par A Breach Of Silence
  1. Falling Away
  2. Ride Or Die
  3. Undefeated
  4. Secrets
  5. Nightcrawler
  6. Fair Weather Friends
  7. Buzz Killington
  8. The Revelator
  9. A Better Place
  10. Broker
  11. Shameless
  12. Dethroned
  13. Sugar And Spice
Par Baptiste

Publié le 22/03/2017

Télécharger légalement

Groupe de metalcore, réputation flatteuse, un son "Powercore" prétendument frais et original : sur le papier, A Breach Of Silence a tout du groupe pour moi.
Pourtant, c'est à peine si j'en avais entendu parler avant ce Secrets.
Le 3ème, le fameux album de la confirmation, le moment idéal pour faire connaissance avec le groupe ! Verdict.

Et bien bof. 
Encore une fois, le marketing a fait son oeuvre. "Précurseurs", "pionniers", les qualificatifs les plus flatteurs accompagnaient le groupe.
La raison de l'emballement, un son "powercore" soi-disant novateur.
Une recherche rapide sur Google ne m'a pas vraiment permis de trouver des informations fiables sur ce qu'il est censé être. 
Mais il semblerait que le "powercore" soit le plus logiquement du monde un mélange entre power et metalcore. 

Que je n'ai pas réussi à faire un rapprochement aussi évident à l'écoute m'a clairement fait douté de la véracité de l'étiquette.
Et pour cause, A Breach Of Silence est 90% du temps un groupe de metalcore générique bas de plafond qui sonne comme mille autres avant lui.
Mélodies catchy : check. 
Guitares sous accordées qui envoient du breakdown à tire-larigot : check. 
Dualité voix clean/screams : check.
Elements power metal : ...
A part quelques montées dans les aiguës et des plans de guitare caractéristiques, on est clairement plus proche d'Architect que d'Angra. 
Travers inverse, "Sugar and Spice" s'inspire de ce style, mais en laissant de côté l'identité du groupe. 

Le vrai problème est là. A Breach Of Silence est une formation de metalcore, ou une formation de power, rarement les 2 en même temps.
Et c'est bien dommage car quand le groupe s'y met, il est capable de pondre de bon titres en mixant ces 2 influences. Le duo "Fair Weather Friends" et "Buzz Killington" en est un bon exemple. Les refrains se font accrocheurs, les compos plus vivantes et chaleureuses. Un album complet de cette trempe aurait récolté une note nettement supérieure.
Pour le reste, on navigue entre les titres génériques sans âme et le meilleur jamais vraiment abouti.
Le tout n'est pas aidé par le chant assez désagréable de Rhys Flannery, plus proche du CGTiste en colère que du hurleur de hardcore.
Heureusement le chant clair est lui à la hauteur.

Il ne vient cependant pas sauver un album sans saveur. 
Je n'aurais peut-être pas été aussi sévère si je n'avais pas autant le sentiment d'être pris pour un con. 
Le mélange des genre promis est à peine perceptible, et le niveau général n'et pas suffisant pour faire oublier cette déception.
Mes excuses auprès du groupe et des lecteurs si "Powercore" voulait dire autre chose !
Mais qui qu'il en soit, l'album n'est pas très bon et le style n'a rien à voir là-dedans. 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports