ABIGAIL WILLIAMS - Becoming

Chronique

Pochette de l'album Becoming par Abigail Williams
  1. Ascension Sickness
  2. Radiance
  3. Elestal
  4. Infinite Fields of Mind
  5. Three Days of Darkness
  6. Beyond the Veil

Site(s) du groupe :

MySpace de Abigail Williams
Style : voir chronique
Par D

Publié le 12/01/2012

Télécharger légalement

EPOQUE!
Abigail Williams, pour ceux qui ne savent pas, est un groupe américain d'ex deathcore sympho qui est passé sur un black mélodique pour finir en black symphonique. Le nom est tiré de l'affaire des sorcières de Salem. Internet pour ceux qui veulent en savoir plus ; ici, on parle musique. J'avais bien apprécié, sans plus, leur précédent opus (dont la chronique se trouve sur ce site) et j'attendais pas mal de ce groupe malgré tout. S'alignant beaucoup plus dans un carcan de black sympho à la Alghazanth que Dimmu Borgir, AW avait pas mal retourné la scène pour son changement de style et ses nombreux changements de line up, ainsi que sa musique tout de même originale sans l'être de trop. Alors, on passe maintenant à ce qui devrait être l'album de la maturité!

EPIQUE!
Épique, voilà. Des morceaux LONGS mes amis, LONGS! La dernière pièce monte à 17minutes par exemple. Bon, okay, peut-être un peu trop vu les 55minutes en 6 morceaux mais, bizarrement, ça passe sans problèmes. Et on a droit à un black metal symphonique de bonne augure. Varié, rempli, bien fait de A à Z, 'Becoming' est un bon album de black metal symphonique à la première écoute. Mais il ne faut pas s'y arrêter : certains breaks ont certaines influences Neurosis dans les instruments, donc un bon gros côté trippant se rajoute à la puissance du black et à la beauté des arrangements mélodiques/symphoniques. Gardons surtout en tête le fait que AW reste sur ses positions : le black metal qu'ils font est haineux à souhait, avec cette voix incroyablement aigüe et puissance. Mais le problème vient justement de trop de variations. Je me retrouve avec un album superbe mais peut-être trop varié, je n'ai pas forcément ma dose de brutalité. Cependant, je le redis : les arrangements orchestraux et l'ambiance globale de cet album sont énormes. C'est sombre ici, bien plus que les deux derniers albums d'Alghazanth, pour vous dire.

ET PAC!
Niveau production et compagnie, rien à redire, tout est parfait, un son nickel chrome mozilla et je ne parle pas de la qualité même des musiciens. Alors non, cet album n'est pas une déception mais n'est pas non plus l'album du siècle. C'est un très bon opus de black metal symphonique, ni trop ni trop peu, original sans trop l'être non plus, bien ficelé jusqu'au bout et il remplit son boulot. Voilà voilà.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports