ABNORMAL THOUGHT PATTERNS - Altered States of Consciousness

Chronique

Pochette de l'album Altered States of Consciousness par ABNORMAL THOUGHT PATTERNS
  1. Distortions of Perception
  2. Nocturnal Haven (feat. Tommy Rogers & Jeff Loomis)
  3. Blindsight
  4. Synesthesia (feat. Michael Manring & John Onder)
  5. Delusions
  6. Nocturnal Haven - Instrumental Version (feat. Jeff Loomis & Tim Roth)
  7. Subliminal Perception

Site(s) du groupe :

Site web de ABNORMAL THOUGHT PATTERNS
Par olivier no limit

Publié le 21/07/2015

Télécharger légalement

Originaires de la bay Area, voici ABNORMAL THOUGHT PATTERNS et leur deuxième album «Altered States of Consciousness ». Un trio composé des frères Tipton, avec Jasun à la guitare, Troy à la basse ainsi que Mike Guy à la batterie.

Et non ! Ils ne font pas du thrash, juste du metal progressif d’un niveau de malade. D’ailleurs ils ont des invités, avec, entre autre, Tommy Rogers (BETWEEN THE BURRIED AND ME), Jeff Loomis (ARCH ENEMY, NEVERMORE) !

Alors leur autobiographie dit de ce groupe, je cite : « un trio instrumental mathématique qui fusionne riffs lourds, les signatures rythmiques complexes et des solos de shredder .il est difficile d'expliquer son style ».

Je vais pourtant essayer.

Souvent quand je parle de prog, je souligne le fait qu’en général ce n’est pas qu’une musique pour initiés.

Et bien pas cette fois ci.

C’est du prog pur et dur, d’un sacré niveau, d’une technicité « haut du panier ».

Il y a cette guitare au jeu qui peut être épuré mais aussi vous aligner des gammes en rang serrés, comme un mur de notes, dans une exécution dense et technique.

Il y a cette basse qui peut gronder metal où jouer comme quand on fait du jazz, dans des impros où elle est la reine (Synesthesia).

Il y a cette batterie qui accompagne, transporte ces deux instruments à cordes et leur donne un souffle avec la précision d’un horloger Suisse.

Il y a peu de vocaux, à part sur « Nocturnal Haven » où les vocaux font preuve d’un beau travail.

Je vais, à dessein, prendre de vieilles références.

C’est un peu comme si certains passages instrumentaux de MIKE OLFIELD, rencontraient la dextérité d’un old YES, croisé avec du jazz, du rock prog et du metal.

Une musique pleine de flux et de reflux, de contrastes, de paysages sonores ou le terme PROG prend vraiment toute sa signification !!

Que certains musiciens écoutent cet album, il y a là-dedans de quoi en faire taire plus d’un.

Après, comme dit l’autre c’est une histoire de gout.

Il m’a fallu du temps pour y croire et puis une fois que j’avais trempé mes oreilles là-dedans, j'ai été conquis.

 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports