ABYSMAL DAWN - Programmed To Consume

Chronique

Pochette de l'album Programmed To Consume par Abysmal Dawn
  1. - Programmed To Consume
  2. - Compulsory Resurrection
  3. - Twilight's Fallen
  4. - Grotesque Modern Art
  5. - A Remission Of Life
  6. - The Descent
  7. - Aeon Aomegas
  8. - Cease To Comprehend
  9. - Walk The Path OF Fire

Site(s) du groupe :

MySpace de Abysmal Dawn
Style : voir chronique
Par Thanatës

Publié le 19/12/2008

 

(Death - 14/20)Tout d’abord, je pense que cette chronique mérite largement une petite introduction. Statut du présent groupe oblige…
Abysmal Dawn est un groupe de Los Angeles émergeant des profondeurs abyssales de la scène locale en 2004 et qui officie désormais dans un Death Metal largement ancré dans la vague postcore ricaine mais aussi dans les bons vieux fondements qui ont fait la gloire de ce genre.
Donc le combo de la côte ouest, c’est d’abord un bon Death classique sans grand bouleversement, privilégiant l’efficacité au détournement voltigeur du genre, racollants au passage de bonnes vieilles influences Thrash toujours prisées. Les principaux ingrédients que vous y trouverez sont donc des grosses rythmiques sauce US avec des mélodies bien trouvées qui font leur petit effet, des passages atmosphériques qui préparent à merveille les nombreuses envolées d’agressivités du CD et enfin une sacré voix signé Charles Elliott, rappelant parfois un bon Mike Akerfeldt attelé sur son dernier album de Bloodbath. Abysmal Dawn, c’est aussi de la technique. Mais ne cherchez pas ici la technique exhaustive d’un Origin, Necrophagist & co… non, ici on parle de technique essentiellement basée dans les rythmiques, qu’on qualifierait plus d’appliquée, tellement on imagine le travaille de fond qui a été produit, et tellement cette technique ne transparaît qu’a une écoute très attentive.

Programmed to Consume n’est pas d’une très grande diversité et ne crève pas l’écran en terme d’innovation ou d’apport au Death déjà vu et largement expérimenté mais la description piste par piste va tout de même y passer :

1-Programmed to Consume :
Petite intro présentant le concept de l’album, un espèce de trou noir qui a semé le chaos et quelques survivants sur notre pauvre terre… et puis c’est parti pour quatre minutes de bon vieux Death aux grands aires d’old school avec ses rythmiques dont chacun reconnaîtra cette petite sensation de déjà entendu… Entrée en matière à la fois rentre-dedans et bien lourde comme on les aime.

2-Compulsory Resurrection :
Gros roulement de tom pour commencer cette compo en mid tempo qui rappelle légèrement la patte postcore US, suivi de transitions folles et de murs de double qui seront vite pondérés par des passages beaucoup plus lourds. Personnellement, la rythmique principale m’a fait légèrement pensé à du Destinity (ce n’est qu’une impression…).

3-Twilight’s Fallen :
Excellent début pour cette compo, qui faute d’être original et très accrocheur. On commence donc avec une lourdeur quasi caractériel de l’album, avec des riffs travaillé mais très ouvert qui laisse plus de mesure au chant qui est ici très prenant et posé. A la mi-parcours, on observe un changement très apprécié qui fait décoller la compo allié à un solo hors norme (dans le sens bizarre) pour revenir à l’essentiel. La compo apporte un riff lourd qui n’ennuie pas pour mieux accélérer ensuite, ce qui est très appréciable.

4-Grotesque Modern Art :
L’efficacité pure et dure du groupe, c’est du parfait rentre-dedans qui devrait certainement faire mal en concert. On regrette ici le manque de « patate » dans le son qui aurait donné une toute autre dimension à ce morceau. Ici, pas de lourdeur, que du riff Thrash Death avec des transitions très bien trouvées et des passages melodio-solo (excusez le terme…) qui sont vraiment idéalement placés.

5-A Remission of Life :
Même recette pour celle-ci, après la lourdeur du début d’album, on lâche tout et on balance la purée. L’influence Thrash se ressent de plus en plus et c’est tant mieux puisque hormis le chant, il n’y a plus grand-chose de Death. Solo à mi-compo et en fin, mid tempo effréné et grosses rythmiques ricaines, à croire qu’on se plait toujours à revendiquer cette belle origine du metal qu’est le bon vieux Thrash.

6-The Descent :
On se laisse aller à une compo plus atmosphérique en faisant ressortir la bonne vieille lourdeur, familière au groupe. Petite surprise ici, le combo a cherché à donner impression de ses influences Black Metal, diversifiant un peu le panel de compos que nous avions écouté jusqu’ici et laissant la voix se détacher de son moule originel.

7-Aeon Aomegas :
Il est temps de calmer les esprits avec une interlude acoustique de premier ordre. Harpage de guitare sèche avec des chœurs angéliques qui se posent sur une atmosphère orageuse. Le pire semble à venir…

8-Cease to Comprehend
Et c’est reparti de plus belle, l’efficacité ne tuera jamais personne de toute façon… On revient à nos riffs Thrash d’une agréable agressivité. On alterne chant Death et pseudo-Black pour lancer les blasts (au final, assez rares sur l’album). Puis on revient à nos mélodies épiques à souhait qui finissent en soli. Excellent retour en force après l’interlude.

9-Walk the Path of Fire :
Est-ce que l’adrénaline de nos amis musiciens va redescendre enfin… pensez vous ? hé bien c’est loupé. Un prélude est proposé avant d’offrir un break « faux départ » qui relance de plus belle une compo qui s’annoncait déjà comme un final à l’image de l’album. On alterne ici tout ce qui a été déjà vu auparavant, rythmique plus Thrash que Death, riffs lourd en contrepoids, soli classique sur une rythmique très travaillée, poussée gutturale sur mur de double, passage Black pour harmoniser le tout. Et cet album très plaisant est déjà fini.

Un CD donc sans prétention mais qui vaux largement le détour ne serait ce que pour découvrir l’un de ces groupes de la nouvelle vague américaine qui bouffe tout sur son passage et qui nous promet de jeunes groupes talentueux.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports