AC/DC - Rock or Bust

Chronique

Pochette de l'album Rock or Bust par AC/DC
  1. Rock or Bust 03:03
  2. Play Ball 02:47
  3. Rock the Blues Away 03:24
  4. Miss Adventure 02:57
  5. Dogs of War 03:35
  6. Got Some Rock & Roll Thunder 03:22
  7. Hard Times 02:44
  8. Baptism by Fire 03:30
  9. Rock the House 02:42
  10. Sweet Candy 03:09
  11. Emission Control 03:41

Site(s) du groupe :

Site web de AC/DC
Par olivier no limit

Publié le 03/12/2014

Télécharger légalement

L’Institution ACDC revient avec « Rock or Bust »! Doit-on s’en réjouir, surtout que MALCOLM est frappé de démence et que c’est son neveu, Stevie Young (STARFIGHTZERS) qui assure le poste ? En plus PHIL RUDD a eu des démêlées avec la justice (il aurait engagé un tueur à gage) et il a été trouvé en possession de substances interdites chez lui. Et pour finir l’album ne dure qu’aux alentours d’une demi-heure, juste le minimum syndical. Alors on fait un album et on assure une tournée dans laquelle on ne joue que les incontournables ? Faut dire qu’ils ont de la bouteille, que leur nom est inscrit en lettre de feu au panthéon du rock et qu’en général leurs billets se vendent en quelques minutes.

Alors voilà ce que j’en pense :

Déjà une remarque paradoxale : on sent que ce n’est plus le feeling MALCOLM qui se dégage des rythmiques et la puissance n’est plus la même. Pourtant je trouve que cet album a plus de ressort au niveau du son que son prédécesseur « Black Ice ».

Ensuite les titres sont courts, simples, sans fioritures, style « on fait juste ce qu’il faut » mais perso j’aime bien. Pas de longueurs inutiles. Cela va directement là où cela doit aller. Même chose pour les solos, ANGUS n’en fait pas des tonnes mais c’est dur rock !

Et puis il y a de bons titres, comme ce « Dogs of War » qui pour moi est le meilleur de l’album. Sans oublier «Rock or Bust », « Play Ball », “Hard Times “, voire « Rock the Blues Away” plus mélodique un peu typé rock US.

Par contre, d’autres morceaux comme «Emission Control » sentent la fin de parcours, ce dernier aurait pu être boosté. C’est vrai qu’un ou deux titres speed auraient été bien vus.

Quant aux autres compositions il y a des morceaux « entre deux » qui plairont à certains et à d’autres pas, car plutôt en pilotage automatique. Il est clair que le grand ACDC n’est plus, il lui reste cependant sa griffe.il a encore quelques beaux restes.

En conclusion ce n’est de loin pas un incontournable mais un album juste honnête. Je pense que sur la durée je l’écouterai encore. Perso je le préfère à « Black Ice » pour son coté plus immédiat.

 Faut vous dire, pour être honnête que je suis resté un inconditionnel de la période BON SCOTT et qu’actuellement je me régale en m’écoutant des groupes comme 42 DECIBELS ou BONAFIDE, combos moins connus qu' AIRBOURNE. Et puis « Powerage », "Let there be rock", "Dirty Deeds Done Dirt Cheap", "Highway to Hell", "TNT" ,"High Voltage" tournent encore à fond chez moi. Mais c’est une autre histoire.

Là, je trouve, sans me rouler par terre, qu’il y a encore du jus en eux si on assume cette phrase : "ce qui a été ne peux plus être" !

 

Ps: un ami m'a dit:" j'aime bien car il a un son old school".

 

 Quelques jours aprés cette chronique: je m'écoute cet album avec de plus en plus de plaisir !!!

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports