ACCUSER - The Mastery

Chronique

Pochette de l'album The Mastery par ACCUSER
  1. Mission: Missile
  2. The Real World
  3. Solace in Sorrow
  4. Time for Silence
  5. My Skin
  6. Catacombs
  7. Mourning
  8. Ruthless
  9. Into the Black
  10. The Mastery

Site(s) du groupe :

Site web de ACCUSER
Par olivier no limit

Publié le 29/01/2018

 

« The Mastery » par ACCUSER.De 1986 à 1996, ce groupe allemand, s’est fait connaitre par le biais d’albums tels que « Who Dominates Who » (1989) et « Repent » (1992). Musicalement, leur style oscille alors entre Bay Area et son allemand dans la lignée de KREATOR ou DESTRUCTION. Ils collaborent d’ailleurs avec Alex Perialas (TESTAMENT, ANTHRAX) ou les pionniers industriels allemands DIE KRUPPS. Avec les albums « Reflections » (1994) et « Taken by the Throat » (1995), le groupe change de direction musicale. Leur son devient de plus en plus agressif et groove. Après plusieurs changements de line-up, le combo se sépare en 1996. En 2008 ils remettent le couvert et s’enchainent une poignée d’albums jusqu’à ce que, en 2016, ils signent avec Metal Blade Records pour « The Forlorn Divide ». Bref, l’histoire d’un second couteau qui connut son heure de gloire sans pourtant atteindre certains sommets et qui s’accroche pourtant, opiniâtre, porté par sa passion.

 

Et voici qu’arrive leur nouvelle offrande « The Mastery ». Et ça paye ! De suite on est percuté par des rythmiques grosses comme des poutres ; c’est puissant, musclé, vindicatif et très dense. Il y a comme savent le faire les Allemands un aspect martial dans leur jeu. En plus il y a la voix de Frank Thoms, seul membre originel qui a, je trouve, un quelque chose de MAX CAVALERA. Cependant ici pas de groove car on serait plutôt dans un thrash à la LEGION OF THE DAMNED qui aurait croisé un peu d’essence à la TESTAMENT ; de plus on trouve de ci de là une coloration très sombre, comme par exemple ce petit riff mélodique et inquiétant qui s’immisce accrocheur sur « Solace in Sorrow ».D’ailleurs en parlant de plans de guitare, autant vous dire que le soliste est bon et que sa griffe ajoute un vrai plus à leur musique , un quelque chose de mordant et de véloce marqué d’une certaine technicité. Là-dessus ajoutez une section rythmique carrée (on entend bien la basse), des refrains virils et un thrash old school qui, je trouve, serait plutôt international entre bay area et école teutonne. J’aime beaucoup « Solace in Sorrow », mais également des titres aux contours plombés (Time for Silence, My Skin) ou carrément agressifs et rapides (Ruthless, Into the Black). Cela dit il faut préciser que dans chaque compositions ils aiment à varier les tempos. Et puis il y a « The Mastery » qui termine cette galette avec panache.

 

Alors est-ce parce que je suis en manque de thrash, n’empêche cet album est bon, solide et tiens ces promesse. Une bonne machine à « headbanguer » dont Alex peut être fier. Comme dirait l’autre l’efficacité Allemande avec un petit arrière-gout du côté obscur de la chose.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports