ACRIMONIOUS - Sunyata

Chronique

Pochette de l'album Sunyata par Acrimonious
  1. Nexus Aosoth
  2. Lykania Hekate
  3. Adharma
  4. Glory-Crowned Son of the Thousand-Petalled Lotus
  5. The Hollow Wedjat
  6. The Sloughed Scales of Seperation
  7. Vitalising the Red-Purple in Ashet Zemurium
  8. Black Kundalini

Site(s) du groupe :

MySpace de Acrimonious Site web de Acrimonious
Par S.

Publié le 01/11/2012

 

Acrimonious est une formation grecque, qui se fraie son chemin au sein de la scène black métal internationale. Si ce nom vous parle c'est une chose, quant à se pencher sur son travail, c'est une autre paire de manches. La sortie de leur premier opus, Purulence, en 2009 n'ayant pas fait grand bruit, j'avoue avoir été très surprise qu'une formation de ce type figure chez un label comme Agonia.

Étant à la fois curieuse et sceptique, c'est amusée que je me suis mise à écouter ce nouveau venu : Sunyata. Disponible à partir du 27 Novembre 2012.

Forcément, s'il y a bien quelque chose qui frappe au premier abord c'est l'artwork (Kyle Fite & Vampress Imperium).

Ok, je sais, je suis puriste toussa. -

Ceci dit là faut pas pousser mémé, l'incohérence est plus que remarquable : 

 

sunyata

 

Étrange ??  J'avoue ne pas comprendre le but recherché. Artistiquement bon, c'est pas si vilain. Conceptuel on va dire pourtant je ne vois toujours pas le rapport avec le contenu. Même chose, pour connaître un minimum le milieu musical concerné, je suis certaine que ce sera un frein à l'écoute des auditeurs les plus, disons, bornés. Attention je ne dis pas que j'ai une dent contre l'expérimentation, je bite pas le choix artistique dans ce cas précis.

 

Préférant rapidement délaisser mon intérêt fétichiste pour les contenants, je me presse donc de passer à l'écoute proprement dite de cette nouvelle galette. Eh. C'est encore une fois complètement déconfite que je me retrouve paumée. Promue comme une sortie alléchante regroupant techniques, rythmes etc des scènes rock'n'roll, heavy et black métal  - déjà je rigole jaune huhuhu -  on a en fait plus l'impression de se prendre en pleine tronche un "style" bouffant à tous les râteliers étant beaucoup trop brouillon pour être réellement remarquable, je suis de plus en plus surprise de trouver ce genre de projet signé sur un label.

 

Curieux, bienvenue au coeur de la Farce.

 

Alors vu que je suis gentille tout plein, j'ai 9 chances sur 10 qu'on vienne encore me gonfler avec des remarques à deux balles du style "oui mais quand c'est pas une formation underground tu lui rentres dedans".  Je ne cache pas mon intérêt pour cette scène, certes, cependant mettant un point d'honneur à être la plus juste possible, je répète que je ne comprends pas ce que je fous sur cet opus. 

Le mix d'autant de genres aurait pu être intéressant sans nul doute, pourtant le fait d'être ravie d'arriver au bout de l'écoute pour le moins interminable n'est vraiment pas un bon point à mon sens. Il y a du potentiel, de la recherche, sans parler de la technique qui est bien là elle aussi, pourtant je reste clairement sur ma faim avec la désagréable impression d'être prise pour le dindon de la farce. 

J'ai conscience que ce genre de promo va me mettre sur la liste noire de Jésus, pourtant je n'avais pas été aussi déçue par une sortie depuis longtemps.

ban agonia

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports