AENOMY - Lunatic Asylum

Chronique

Pochette de l'album Lunatic Asylum par Aenomy
  1. Lung
  2. Invade
  3. Codex
  4. Insane
  5. Lunatic Asylum
  6. Curse of Mahkra
  7. Ion

Site(s) du groupe :

MySpace de Aenomy Site web de Aenomy
Par Mindkiller

Publié le 26/05/2012

 

Salut à tous. Pour la chronique du jour, direction dans le nord de la France avec un groupe venu de Compiègne, j’ai nommé Aenomy. Formés en 2010, le groupe officie dans un death / deathcore pas mal fichu. Les voici après deux ans d’existence avec leur premier EP : Lunatic Asylum.

Le premier EP d’un groupe est toujours une grande fierté. Après des mois à se chercher musicalement, à composer et à écumer les petites scènes, le groupe peut sortir enfin sa première galette. Le proposer à différents organes de presse est souvent périlleux et risqué… sauf quand on fait de la qualité. Et là, pour quelqu’un qui n’est pas fan de tous les genres musicaux qui finissent en –core, je dois avouer que j’ai été surpris. Non seulement la touche core ne se ressent pas trop, mais pour un premier EP, le groupe a fait fort, très fort même. Si l’on met de côté le fait qu'il soit très court – le titre le plus long n’atteignant pas les 4 minutes – la qualité de production est déjà impressionnante ! Les riffs sont bien choisis et dès le départ on nous plonge dans l’ambiance. Ici pas de death sombre lourd et poisseux, mais plutôt un death voire deathcore mais tirant largement vers le mélodique. Deux types de voix se font entendre, une bien caverneuse et une plus haute tout en restant dans le cri (une façon de chanter à la Alexi Laiho presque).

Cependant pas de riff puisant son inspiration dans le heavy metal ici. Plutôt des riffs parfois complexes et mélodiques, mais restant dans un certain traditionalisme death metal. Par contre, le groupe aurait tendance à vouloir trop en faire. Par exemple, le premier titre comporte tellementd’ambiances et de parties différentes que l’on ne sait plus vraiment ou nous en sommes. C’est pourtant bien amené, mais ce titre fait un peu office de titre ‘tiroir’ où les idées sont balancées pèle mêle sans qu’il y ait une réelle intelligibilité dedans. Le plus surprenant c’est que ça fonctionne sans en rendre le titre bancal. On aurait même tendance à penser à du death progressif tant ces parties sont travaillées. Et le titre Invade confirme cette impression par les sonorités qui auraient pu être empruntés à Dream Theater sur l’intro.

Le groupe garde néanmoins une envie de bien faire les choses. D’une les titres sont parfaitement orchestré et en fait, c’est plus à l’auditeur de se faire à cette musique peut-être un peu trop barrée par moment mais toujours juste et très audible. Les parties de claviers sont par contre parfois un peu trop lourde (toujours sur ce même Invade) mais n’enlève pas laqualité de composition dont fait preuve le groupe. Et même si le côté progressif peut refreiné un peu, il n’en reste pas moins un premier jet très sympathique et fortement audible.

Au final donc, tout le monde n’adhèrera pas à ce premier MCD. Cependant, il faut faire l’effort de s’apprivoiser leurs musiques pour vraiment rentrer dedans. Car outre ces côtés ‘titres fourre tout’ le groupe nous sert une musique travaillée et soignée... peut être un peu trop.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports