AFTER THE BURIAL - Rareform

Chronique

Pochette de l'album Rareform par After the Burial
  1. Berzerker
  2. Drifts
  3. Cursing Akhenaten
  4. Rareform
  5. Aspiration
  6. The Fractal Effect
  7. Ometh
  8. A Vicious Reforming of Features

Site(s) du groupe :

MySpace de After the Burial
Style : voir chronique
Par Colas*

Publié le 13/07/2010

 

Genre : Death Métal Progressif

Cette année, j’aurais appris une chose, le core a de bonnes choses à offrir. Moi qui ne pouvait pas supporter tout ce qui finissait par le suffixe core, j’ai changé d’avis grâce au jeune label Sumerian Records. Ce label Propose pas mal de groupes de musicalité et d’originalité certaines, je n’en suis d’ailleurs pas à ma première chronique d’un de leur poulains, même si pour moi ces groupes sont à ranger sous l’étiquette prog death.

After The Burial est donc la dernière trouvaille que j’ai faite et on peut dire que ça envoie du lourd ! Les ricains (encore !!!) jouent dans les registres les plus évidents du métal, des mélodies accessibles et des riffs saccadés hyper gras. Simple dans l’idée, mais les morceaux sont tous terriblement bien composés et le niveau technique est juste ahurissant, surtout quand on se dit que les gratteux sont capables de faire un solo avec la guitare derrière la tête…
Les guitaristes, surprenants jusqu’au bout, jouent sur guitares 8 cordes (F#,B,E,A,D,G,B,E ou quelque chose de proche), imaginez donc des sons si graves, multiplié par deux lors de riffs brise-nuques, une claque (A Vicious Reforming of Features). Mais comme je l’ai dit, After The Burial ne sont pas que des brutes sans cervelles et n’hésitent pas à employer de belles mélodies parfois planantes (Berzerker, Cursinig Akenaten, Aspiration). De nombreuses sonorités montrent un côté nettement progressif avec des structures complexes et des essais presque expérimentaux.
La batterie est précise et très typé Death Métal avec un usage massif de blast et autres rafales de doubles pédales, il me semble que les gaillards ont enregistré avec une batterie électronique, mais le réalisme, si ce que j’avance est vrai, est saisissant. La basse, bien que beaucoup moins virtuose et cinglée que les guitares reste parfaitement audible et assume pleinement son rôle d’appuis, ce qui est étonnant c’est que rien ne sonne brouillon malgré l’accordage extrêmement bas. Le chant est rauque, hurlé et même criard parfois, un vrai chant de Death qui ne déplaira pas à ceux qui aiment des voix assez singulière.

Mélodies, violence, son impeccable ! Voila ce qu’il faut à un bon album de Death, de plus un travail structurel progressif viendra compenser le gras des guitares 8 cordes, de façon à ce que rien ne paraisse étouffant, chapeau ! Un groupe à surveiller, ce Rareform est un bijoux de Death moderne.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports