AMNEGA - Red Bracelet

Chronique

Pochette de l'album Red Bracelet par Amnega
  1. Visual Impact
  2. Flores Martyrum
  3. Red Bracelet
  4. The Crusader
  5. Emerged From The Dark
  6. Known Unto God
  7. Sinequanone
  8. Rejected Sense
  9. Amenga

Site(s) du groupe :

MySpace de Amnega
Par Mindkiller

Publié le 10/02/2012

 

Il faut dire que le leader de ce groupe n’en est pas à ses débuts, et sa formation à la MAI nancéenne est un atout non négligeable. Didier Strentz a de plus joué avec des groupes comme Mercyless et Boost. Autant dire qu’il n’est pas un nouveau venu dans le milieu (premiers méfaits vers 1991). Cependant il a fallu attendre Octobre dernier pour pouvoir entendre  ce que donnaient ses compositions les plus personnelles avec le groupe Amnega et son Red Bracelet. Groupe hybride, avec une solide base thrash, mais mêlant des éléments death et power metal.

Ce premier album, malgré toutes les disparités d’influences que l’on peut entendre, est malgré tout très homogène et s’écoute très bien. Il démarre très fort, tempo rapide, riff accrocheur à la limite des riffs de thrash old school. La voix criée passe bien, même si elle peut paraître un peu déroutante au début. En effet, elle est un mélange entre la voix d’un Phil Anselmo (période Pantera) et du thrash old school (la voix de Bonded By Blood me vient en premier). Il faut donc un temps d’adaptation pour pouvoir passer outre ce timbre de voix pourtant pas mauvais. Cependant elle colle bien aux titres. Et quand le deuxième morceau arrive on comprend que le groupe ne va pas faire dans la dentelle. Ca dépote et déferle sans discontinuer. La présence de riffs sacadés permet une bonne aération du titre qui est plutôt bonne à prendre. Quelques titres montreront cependant  quelques signes de faiblesse à l'image de Emerged From The Dark où la musique oscille entre metal à la Moonspell et un metal plus actuel (sans pour autant tomber dans le -core). Un titre plus personnel (il traite du chanteur lui même) mais la musique est plus plate et moins pêchue ce qui rend le tout un peu plus indigeste. La voix claire n'aidant pas non plus.

Mais le groupe ne mise pas tout sur le talent de son chanteur guitariste. Du moins dans la partie la plus brute de la musique. Les textes sont aussi soignés. Et pour un groupe français, c’est une chose plutôt rare pour être soulignée. Même si les thèmes abordés sont un peu consensuels (pollution,religion, guerre…) et sentent le bon sentiment. Ce qui n’est pas dérangeant en soi, mais les paroles dans ce style de metal détonne un peu (si l’on met de côté Gojira et son « Sauvez les baleines »). Alors ne croyez pas que je sois quelqu’un n'aimant pas la nature et qui se contrefout du sort de la planète, bien au contraire, mais certains textes auraient plus leur place dans un album pop. Toutefois, ils sont bien écrits et collent parfaitement aux ambiances des morceaux. Mais, me direz-vous, quelle est la part du public prétant réellement attention aux paroles ?

Au final donc, Amnega nous livre un premier album bien ficelé qui, une fois fini va laisser un goût de trop peu. Un premier effort de groupe rudement bien mené. Et gageons que, vu le parcours de son leader, il n’a pas fini de faire parler de lui. A voir sur scène pour pouvoir en juger.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports