AMON AMARTH - Deceiver of the Gods

Chronique

Pochette de l'album Deceiver of the Gods par Amon Amarth
  1. Deceiver of the Gods
  2. As Loke Falls
  3. Father of the Wolf
  4. Shape Shifter
  5. Under Siege
  6. Blood Eagle
  7. We Shall Destroy
  8. Hel
  9. Coming of the Tide
  10. Warriors of the North

Site(s) du groupe :

MySpace de Amon Amarth Site web de Amon Amarth
Style : voir chronique
Par olivier no limit

Publié le 08/07/2013

 

Bon bin on va causer du dernier Amon Amarth «Deceiver of the Gods ». Pas très emballé vu que j’avais détesté “ Surtur Rising”, une galette metal édulcorée avec un death vidé de sa substance.

Pas évident de vous parler de ce nouvel album de manière objective.

Because…

D’un côté je suis heureux x car ils ont de nouveau retrouvé un son musclé, conséquent, rien à voir avec ce qu’ils nous avaient pondu en 2011.ils ont enregistré aux Backstage studios d'Andy Sep (EXODUS, MARGARETH, CREATOR), du coup cela s’entend.

Il faut dire que la musique d’Amon Amarth repose sur de grosses rythmiques heavy/deathmélo/ thrashy au sentiment épique et que si elles deviennent pauvres en électricité, elles perdent de leur impact. Et puis il y a la voix du charismatique Johan Hegg. Là non plus rien à redire, il a retrouvé de sa superbe. Personnage impressionnant pour ceux qui l’on vu sur scène.

Alors surprise : les trois premiers titres de l’album mélangent en leur sein des traits musicaux qui rappellent …MAIDEN. Et à force d’écoute, et bien il s’avère qu’ils sont plutôt bons.

Après, il faut attendre « Shape Shifter » pour retrouver le Amon Amarth d’antan, et ainsi de suite tout au long de cette galette, à savoir que le combo s’applique à jouer les cartouches, les munitions qui ont déjà fait recette jadis, au fil de leurs albums.

Cela donne une galette bien travaillée, aux arrangements choisi, avec des morceaux forts comme « Deceiver of the Gods », d’autres où la voix de Johan Hegg fait des prodiges de profondeur growl comme sur « Hel » où il chante en duo avec Messiah Marcolin (ex-Candlemass).

Cependant, même si c’est bien fait, à force, on se rend compte que l’on ne retrouve pais vraiment de cette magie que l’on ressentait en découvrant leurs premiers albums.

Subjectivité de ma part, je ne peux m’empêcher de repenser à avant, même si je trouve un certain plaisir à l’écoute de cette nouvelle offrande. Quand on a connu le top auditif, on voudrait que cela recommence. Je trouve qu’il manque encore de ce petit truc qui fait toute la différence…. pour que je me roule par terre.

Après ce « petit truc », je suis sûr de le retrouver sur scène. Vous mordez l’esprit ?

alors ma note est peut être sévére.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports