ANGELUS APATRIDA - Hidden Evolution

Chronique

Pochette de l'album Hidden Evolution par ANGELUS APATRIDA
  1. Immortal
  2. First World of Terror
  3. Architects
  4. Tug of War
  5. Serpents on Parade
  6. Wanderers Forever
  7. End Man
  8. Speed of Light
  9. I Owe You Nothing
  10. Hidden Evolution
  11. bonus special edition :Highway Star (Deep Purple Cover)

Site(s) du groupe :

Site web de ANGELUS APATRIDA
Par olivier no limit

Publié le 21/02/2015

Télécharger légalement

« Hidden evolution « du groupe de thrash Espagnol ANGELUS APATRIDA. Une corrida sonique plutôt sanglante. Une chro que je dédie à mes potes de DEFFICIENCY puisqu’ils vont faire une tournée avec eux !
Depuis 2000, leur année de naissance, on peut dire qu’ils n’ont pas chômé. Deux démos, un split, et voici leur 5 eme album.

Perso, bien qu’à l’affut de tout ce qui raisonne thrash old school, je ne connaissais pas et ce fut une grande claque dans les gencives en découvrant ce groupe.

Les frères Izquierdo, respectivement chant /guitare et basse, accompagné de David Alvarez (guitare) et Victor Valera (batterie), nous ont pondu, sous couvert d’un metal hargneux et solide, un album qui parle de la politique et de la recherche scientifique.

Enregistré au studio Ultrasound de Moita au Portugal, sous la houlette d’un certain Daniel Cardoso, cet album est une pure tuerie.
Un son moderne au service d’un thrash franchement tourné vers la Bay Area, c'est-à-dire là où tout a commencé, aux USA. Quand je dis son moderne, je pense « impact sonore style bulldozer » qui ravage tout sur son passage.

De ci de là, on peut choper quelques influences, par le biais de légères touches qui rappellent des groupes comme EXODUS, DEATH ANGEL, mais aussi MEGADETH quand ils jouent plus sur des tempos heavy. Il y a même un passage de voix sur le premier titre très speed, « Immortal » qui fait penser à ANTHRAX. Et de la nervosité, leurs tempos en sont nourris.

À côté de cela, ils s’inscrivent bien dans la mouvance des jeunes loups de la nouvelle vague

De plus, ils ont souvent le secret des refrains qui accrochent, qui vous chopent les neurones, le tout agrémenté de ponts et d’arrangements bien vus.

On sent dans cet album, une véritable maturité, une cohérence qui fait de leur thrash old school traditionnel, un mur sonique devant lequel, on ne peut que s’écraser.

Et cela finit par une reprise, un classique de DEPP PURPLE « Highway Star ».

Alors peut être que certains diront que bla bla bla….

Franchement j’ai bien aimé et reste je m’en fous !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports