ANIMUS MEMINISSE HORRET - Animus Meminisse Horret

Chronique

Pochette de l'album Animus Meminisse Horret par Animus Meminisse Horret
  1. Intra Muros
  2. Animus Meminisse Horret
  3. Quin Est Sine Peccato
  4. Fugit Hora
  5. Ab Uno Disce Omnes
  6. Laudator Temporis Acti
  7. Sustine et Abstine
  8. In the House in a HeartBeat (John Murphy's 28 Days Laters ost cover)

Site(s) du groupe :

Site web de Animus Meminisse Horret
Style : voir chronique
Par Requin Volant

Publié le 13/09/2012

 

Dès la première piste, un bonheur absolu pour les connaisseurs. Un son clairement proche du défunt groupe Seigneur Voland lors de l’introduction qui évolue sur des sonorités dissonantes rappelant furieusement Forgotten Tomb.

« Intra Muros » nous met ainsi une claque dès le début de l’album par son univers travaillé, original et d’une variété intéressante au possible.

 

Après on peut toujours se dire que c'est le début et que l'album va s'affaiblir au fur et à mesure, méfiance ô combien justifiée étant donné le nombre d'albums médiocres que l'on voit arriver notamment dans le domaine du black et du death ces dernières années.

Et bien non, Animus Meminisse Horret se fait un plaisir de nous démontrer avec une aisance glaciale que la beauté de ce genre musical peut toujours être exploitée avec grandeur et caractère sans perdre sa saveur première ni sombrer dans la redondance.

Cet album est donc une réussite fulgurante, sa qualité n'a d'égale que la recherche qui a été effectuée par les musiciens pour mélanger les influences qui font la force de la musique black metal depuis les origines.

Si vous aimez Seigneur Voland, Forgotten Tomb, Watain, la rapidité de Marduk, Dissection, les intros d'Immortal ou encore Endstille, cet album est fait pour vous ! Ôtez les voix, ajoutez un soupçon de création pure à ce mix d'influences et vous obtiendrez cet éponyme.

Un aspect instrumental de ce type est également très intéressant pour présenter le black metal au nombre important de personnes appréciant son aspect musical sans arriver à supporter les voix qui font la particularité de ce style.

 

L'année dernière, je vous présentais l'album In Somniphobia du groupe Sigh (Chronique disponible ici) comme étant mon album black de l'année.

Nul doute que Animus Meminisse Horret sera celui qui décrochera cette place pour 2012. Certes l'année n'est pas encore finie, mais pour le supplanter il faudra atteindre un niveau qui n'est accessible qu'à un nombre extrêmement restreint de formations.

Ce qui termine de parachever l'album est la reprise de la musique de John Murphy qui a servi à la bande originale du film 28 jours plus tard de Danny Boyle.

Courez l'écouter sur le compte Bandcamp du groupe où l'intégralité de ce huit titres est disponible.

 

Pour ma part j'attends de pied ferme le prochain album qui, je l'espère, sera encore meilleur si tant est que ce soit possible. 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports