ARTWEG - Drunk'n High

Chronique

Pochette de l'album Drunk'n High par ARTWEG
  1. Human Bomb
  2. Tears from the Sky
  3. The Witnesses
  4. No Pain No Gain
  5. Thanks for Nothing
  6. Never Again
  7. Evolution
  8. artweg
  9. Drunk N High
  10. Under the Pressure
  11. Nobody Crushes Me Down
  12. United for the Earth

Site(s) du groupe :

Site web de ARTWEG
Style : voir chronique
Par olivier no limit

Publié le 13/10/2015

Télécharger légalement

Nés en Ile de France, en l’année 2005, les musiciens d’ARTWEG officient dans un genre qu’ils nomment « Art-core » et qui mixe hip-hop / metal / punk /hardcore/rock.

Le 23 octobre sortira leur nouvel album "Drunk'n High".

Leur bio dit qu’on peut penser à des groupes comme BAD BRAINS,PANTERA ,BLACK LABEL SOCIETY ,LOFOFORA ou le groupe Japonais MAXIMUM THE HORMONE.”

Penchons-nous sur la bête.

Bon déjà BLS je ne vois pas, par contre, on pense parfois à CAVALERA CONSPIRACY ou SOULFLY dans ce qu’ils ont de plus punk (intro de human bomb par exemple), sans parler du groove.

Ceci étant dit, ce qu’il y a d’intéressant dans cette formation c’est qu’elle a deux têtes qui chantent et s’époumonent comme une paire d’ours en colère. Même s’il y a un petit peu de HIP/HOP, c’est le parler H&C qui prédomine et leurs joutes vocales sont un plus.

Ensuite, ils aiment vraiment le mélange et ne pas rester sur le même chemin. Au sein d’un titre ils varient du simple au double leurs tempos, entre fulgurance punk, mid tempos bourrés de groove ou pulsations hardcore.

Du coup ce n’est jamais linéaire et il faut, et c’est assez surprenant pour ce genre de musique pas vraiment prog, plusieurs écoutes pour bien en cerner les contours.

Ils aiment aussi bien s’exprimer en Français que dans celle de la Perfide Albion et les sujets abordés sont souvent des faits qui nous entourent au quotidien (human bomb).

Enfin inutile de dire que la basse et la batterie envoient une bonne volée de bois vert quand il le faut ou du groove à profusion .

Quant au guitariste il ne chôme pas, c’est le moins qu’on puisse dire.

Alors, ils réussissent sans problème, dans un genre assez embouteillé à y inscrire une griffe à eux et c’est plutôt pas mal.

Comme aurait dit tonton Zegut, « ça cartonne le poids chiche «, tout en balançant des mots qui leur collent aux tripes.

Mots qui s’attachent à vos pas comme de la boue à vos semelles.

 Empreinte d’une vie !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports