AUTOPSY - Tourniquets, Hacksaws & Graves

Chronique

Pochette de l'album Tourniquets, Hacksaws & Graves par AUTOPSY
  1. Savagery
  2. King of Flesh Ripped
  3. Tourniquets, Hacksaws and Graves
  4. The Howling Dead
  5. After the Cutting
  6. Forever Hungry
  7. Teeth of the Shadow Horde
  8. All Shall Bleed
  9. Deep Crimson Dreaming
  10. Parasitic Eye Burial
  11. Autopsy
Par olivier no limit

Publié le 31/03/2014

 

Il sort le 21 avril mais je ne pouvais pas attendre, tant j’ai craqué dessus. Il fallait que je vous en parle histoire de vous donner un petit peu du plaisir que j’ai ressenti à son écoute. De qui je veux parler ? suivez le guide.

C’est indéniable, les maitres du old school death, made in Floride reviennent, ceux qui inventèrent le genre, ceux qui en sont à l’origine. C’est le cas d’AUTOPSY qui après l’excellent « The Headless Ritual » paru en 2013, nous sert à chaud un nouvel album.

« Tourniquets, Hacksaws & Graves » est son nom et cela donne juste : Un opus qui tue !

Ils ne brillent peut être pas par leur technicité, mais par tous les saints de l’enfer qu’est-ce qu’ls sont bons pour poser sur nos épaules des atmosphères énervées, lourdes et malsaines.

Ils savent aussi bien manier, outre des plans death traditionnels, des pulsations speed bien grasses parfois à la limite d’un punk déjanté et vraiment crade, des rythmiques heavy inquiétantes ou empesées de lourdeur, comme sorties d’un vieux plan à la Black Sabbath du coté très obscur de la chose.

Avec en sus, ce growl assassin qui se dégueule parfois et qui vous poursuivra dans vos cauchemars les plus intimes, ce son bien huileux, ces solos qui vous cisaillent le cœur et une aura death qui n’appartient qu’à eux. Quant au batteur il donne.

Cela sent la pourriture des bas-fonds, c’est gras, inquiétant old school à souhait. Cela respire la tombe profonde. Ils vous amènent parfois dans des endroits où la lumière ne vient jamais.

Il y a des titres étranges comme The Howling Dead où l’on a l’impression d’entendre le hurlement des damnés, ou bien ce « Deep Crimson Dreaming », aux guitares un peu en retrait, aux arpèges inquiétants, presque mélodieux.

Il y a ce « Savagery » qui débute l’album sur les chapeaux de roue et puis ce « King of Flesh Ripped » qui vous enfonce dans une obscurité sans nom.

N’oublions pas le morceau de fin « Autopsy » qui termine l’album dans une apocalypse.

Et puis tous les autres qui valent le pesant de metal mort old school.

Bref, ce « « Tourniquets, Hacksaws & Graves » est-il aussi bon que son précédent ? Je le trouve encore plus inquiétant, encore plus emporté !

Bref j’adore cette galette !

Ce cd m'a été envoyé par roger de REPLICA RECORDS

 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports