AVATARIUM - Hurricanes and Halos

Chronique

Pochette de l'album  Hurricanes and Halos par AVATARIUM
  1. Into the Fire / Into the Storm 04:14
  2. The Starless Sleep 04:47
  3. Road to Jerusalem 05:48
  4. Medusa Child 09:00
  5. The Sky at the Bottom of the Sea 05:25
  6. When Breath Turns to Air 04:46
  7. A Kiss (from the End of the World) 07:14
  8. Hurricanes and Halos 03:32

Site(s) du groupe :

Site web de AVATARIUM
Style : voir chronique
Par olivier no limit

Publié le 02/06/2017

Télécharger légalement

Un nouvel AVATARIUM en la personne de ce « Hurricanes and Halos » et de nouveau un plaisir certain à l’écoute. Faut dire qu’en ce qui concerne ce groupe l’alchimie y est particulière. Effectivement, Leif Edling en est toujours l’éminence grise ; il a pondu pas moins de 6 titres sur huit. Pourtant il semble ne pas jouer de la basse sur cette album à cause d’un problème médical récurent. Et là on sent que les autres musiciens se sont accaparé cette matière première pour en faire quelque chose de plus « groupal » en y ajoutant leurs âmes.

 

Du coup, ils suivent la trace de « The Girl with the Raven Mask » tout en variant leur recette, en la rendant plus nuancée. Le son y est moins « sale », le mix mieux rendu, plus soigneux. On y sent moins l’influence des riffs à la BLACK SABBATH, cependant, sur ma chro précédente, j’avais parlé d’URIAH HEEP et là à l’écoute de titres aux tempos rapides comme « Into the Fire / Into the Storm » ou « The Sky at the Bottom of the Sea », on se croirait presque revenu dans ce hard rock vintage via le début des 70’. Tout y est : le feeling et la couleur de note (à commencer par le clavier). À noter que leur nouveau claviériste ajoute une autre dimension auditive à leur musique. Même chose pour la fin du titre doom et lent qu’est « Medusa Child », on n’est pas loin d’un final à la « July morning ». Mais il n’y a pas que cela : on y trouve aussi des compositions comme « Road to Jerusalem » , une sorte de psychédélique en voutant tout en finesse ; la première partie de « Medusa Child » , quant à elle, alterne passages lents, voix d’enfants, couleurs pop et saveurs plombée en une composition alambiquée à la saveur spéciale, alors que « When Breath Turns to Air » est soft et bourré d’émotivité.il ne faut pas oublier non plus «A Kiss (from the End of the World) », plus dans la veine de ce que fait généralement Leif, ainsi que «. The Starless Sleep » mélodique et accrocheur. Enfin, pour clore l’album, on y découvre «. Hurricanes and Halos », basé sur des accords proches de ceux du canon de PACHELBEL.

 

En fait pour ce troisième opus, les gens d’AVATARIUM montrent une fois de plus qu’ils savent se renouveler. Et puis le chant de Jennie-Ann Smith est magique, bourré d’une aura chargée en sentiment et émotion. Il ne faut pas oublier non plus Marcus Jidell dont la guitare peut se faire enjôleuse, vintage, planante, doomesque. Chaque titre porte en lui des ingrédients, des ponts, des passages qui rendent leur musique riche et bigarrée. On est loin du doom de CANDLEMASS, car ici, AVATARIUM franchit une étape, tout en gardant au frais ses racines premières. Je ne regrette pas mon achat, loin s’en faut et même j’avoue préférer cet album à « The Girl with the Raven Mask »…parce que les compositions y sont de première bourre.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports