BASTARD PRIEST - Ghouls Of The Endless Night

Chronique

Pochette de l'album Ghouls Of The Endless Night par Bastard Priest
  1. Pestilent Force
  2. Ghouls Of The Endless Night
  3. Enter Eternal Nightmare
  4. Poison
  5. Sacrilegious Ground
  6. Fucking Slaughter
  7. Last Scream
  8. Enormous Thunder Of The End

Site(s) du groupe :

Site web de Bastard Priest
Par Born Töo Late

Publié le 24/10/2011

 

 

BASTARD PRIEST - Ghouls Of The Endless Night

2011 - Pulverised Records/Blood Harvest Records

 

Et voilà la dernière rondelle des Suédois de Bastard Priest, j’ai nommé : Ghouls Of The Endless Night. Le renouveau de la scène Suédoise a déjà réussi à s’imposer à travers l’Europe, faisant profiter bon nombre de labels pour la distribution de ce Metal De La Mort si particulier. Ne reste plus qu’à faire le tri…

Présentation du groupe avant de s’en mettre plein les oreilles. Formé entre 2001 et 2002 selon les sources, Matt Mendoza ( batterie/chant ) et Inventor ( guitare/basse ) décident de monter le projet Bastard Priest, afin de vomir ce qu’ils avaient de plus malsain en eux. Environ 6 années plus tard, première démo-tape sortie sous le label Zombie Ritual Tapes  (branche de Blood Harvest Records) répondant au doux nom de «Merciless Insane Death» avec une reprise du groupe Crust/Hardcore des années 80, Bombanfall..

Cette première démo annonce déjà la couleur, ça trace, c’est crade, ça bave… Du Death-Metal teinté de punk/hardcore. A partir de là, ça s’enchaine rapidement, en 2009 ils enregistrent 6 nouveaux titres pour le premier album sobrement intitulé «Under The Hammer Of Destruction» reprenant également les 5 titres de la démo de 2008 sous les deux labels Blood Harvest Records et Pulverised Records . L’année suivante, en novembre 2010, ils entrent au Parasit Studio avec Fredrik Lyxzen pour enregistrer les huit titres qui composent ce dernier opus. La partie mixage est assurée par l’ancien batteur de Dismember, Fred Estby.

Une fois le disque lancé, on comprend tout de suite que Bastard Priest n’y va pas par quatre chemins. En guise d’intro, un coup de caisse claire et «Pestilent Force» est lancé. Des riffs qui me font immédiatement penser à du Autopsy en plus Thrash, à la façon de «Mister» Paul Speckmann. La production est franchement bonne, un son de gratte se rapprochant d’un Dismember, une basse vraiment présente et une batterie puissante accompagné du chant cradingue «reverbisé» du chanteur. Le morceau suivant, titre de l’album, n’est pas sans rappeler du Death Breath, ce côté carrément groovy et speed. Les titres défilent intensément avec toutes ces enfilades de riffs Old School et les soli d’un invité spécial pour 2 titres:

Christian Sandberg, gratteux du groupe Maim. Tant qu’à inviter le guitariste, autant inviter Henric Ottosson qui se chargera également de 2 titres derrière les fûts.

Pour être honnête, par moment, j’ai comme l’impression que ça tourne en rond. C’est le style qui veut ça sans doute. Non pas que les morceaux sont mauvais, au contraire, je me suis quand même surpris à secouer la tête plus d’une fois. Les transitions entre les tempos lents et ces riffs qui rentrent dedans sont bossés et ça se sent. Les preuves sont là; ça joue vite et bien, il y a énormément d’intensité tout au long de cette rondelle, tous les éléments sont réunis. On sait de suite que ces gars ont bouffé du Old-School à foison et ils s’en inspirent largement.

Il ne faut pas trop chercher la nouveauté là dedans, ni la grosse touche perso du groupe, Bastard Priest rend hommage au Death-Metal du nord, tout comme d’autres groupes de la scène Suéoise.

Une galette qui s’adresse aux amateurs de Swedish Death-Metal et aux nostalgiques de la  vieille époque. Certains d’entre vous pourrons même y déceler un petit côté Darkthrone, période «Transilvanian Hunger» dans le morceau «Fucking Slaughter» par exemple, qui n’est franchement pas pour déplaire.

Sans révolutionner le style, Bastard Priest trouve tout de même sa place au sein de cette scène qui n’est visiblement pas prête à rendre les armes.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports