BEYOND THE STYX - Stiigma

Chronique

Pochette de l'album Stiigma par BEYOND THE STYX
  1. Neoblivion [feat. Paul M.]
  2. Poison IV
  3. ParanØmmunation
  4. Decima
  5. King S [feat. Rom V.]
  6. Danse Macabre
  7. DTNT
  8. Lightmare [feat. Sly]
  9. Walls (Cement Of Disorder)
  10. Checkfate

Site(s) du groupe :

Site web de BEYOND THE STYX
Par olivier no limit

Publié le 13/02/2018

 

Punaise j’adore ça, quand un rouleau compresseur tout en brakdown te broie les os : du hard core pur et dur mélangé à du metal. En un mot du metalcore mais celui des origines du vrai du pur du dur. Pas une once de voix claire ni de emo mais des solos vraiment bien vus sur fond de rythmiques mi death mi thrash. Et puis cette voix écorchée et sans concession. Ça te nettoie l’intérieur comme du D STOP sonique. Et en plus de la notion organique qui se dégage de leur pulsion à vif, ils y mettent aussi quelques mélodies le temps d’un riff, d’une poignée de secondes. Cela change, se bouscule, se télescope aux grés de plans qui mutent, de tempos qui se brisent et se telescopoent.

 

Massif, grinçants, c’est comme un programme devenu fou ou un zappeur « flash ». En quelques minutes tu te prends une dose d’informations toutes plus metal les unes que les autres. Atmosphères inquiétantes, agressives, dissonantes ou grosses poutres dans les gencives. Quand le metal devient pulsion. Je vous parle du nouvel album du groupe BEYOND THE STYX nommé « Stiigma ». C’est à la fois brutal, puissant jamais linéaire vu le nombre de plans qui s’offrent à nos oreilles le temps d’un titre. Chaos maitrisé qui en devient presque prog vu sa nomenclature bigarrée. Cela présente aussi malgré l’arrière fond hardcore des origines, une musique moderne ouverte à pas mal de genres metal pourvu que ces derniers soient tournés du côté obscur et revendicatif de la chose. Du coup il faut plusieurs écoutes pour capter toutes les tournures musicales qui émaillent cette petite chose en forme de grenade à déflagration. Ça te chatouille l’épiderme tout en te titillant l’âme du côté où ça fait tilt ! Bref, de l’épidermique ponctué d’un tas de clins d’œil accrocheurs.

 

La rencontre entre une musique qui reste traditionnelle trempée dans le hardcore old school et le mixage d’un tas de pointes issues du metal extrême. La rage lourde au service d’une certaine finesse de précision. Ça fait du bien par où cela passe.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports