BLACK LABEL SOCIETY - Grimmest Hits

Chronique

Pochette de l'album  Grimmest Hits par BLACK LABEL SOCIETY
  1. Trampled Down Below
  2. Seasons of Falter
  3. The Betrayal
  4. All That Once Shined
  5. The Only Words
  6. Room of Nightmares
  7. A Love Unreal
  8. Disbelief
  9. The Day That Heaven Had Gone Away
  10. Illusions of Peace
  11. Bury Your Sorrow
  12. Nothing Left to Say

Site(s) du groupe :

Site web de BLACK LABEL SOCIETY
Par olivier no limit

Publié le 09/01/2018

Télécharger légalement

" Grimmest Hits" le nouveau né de BLACK LABEL SOCIETY. Certains diront qu’il n’y a nulle surprise dans ce nouvel album du groupe à Zakk Wylde qui fait suite à "Catacombs Of The Black Vatican," paru en 2014 et qui n’avait pas vraiment été ovationné. Perso j’ai bien peur que certains fans de la première heure ne plébiscitent pas cette nouvelle production du Maitre. On peut lui reprocher un son assez dépouillé qui est loin de ce mix d’anciens albums dégoulinant de larsen contenu, du moins le son des grattes est plutôt traditionnel. De plus d’autres pourraient affirmer qu’hormis un manque de risque relativement évident, ce « Grimmest Hits » pourrait être qualifié d’avoir été écrit en pilotage automatique, c'est-à-dire « on fait ce que l’on sait faire mais sans trop de tripes et d’âmes ».

 

Voilà, maintenant que c’est dit et n’étant pas un fan des premiers instants, il n’en reste pas moins que je trouve cet album plus inspiré que son prédécesseur .Il y a un bon paquet de riffs dans ce heavy rock qui font du bien par où ils passent, m’en aient témoins ceux que l’on trouve dans des titres comme « Bury Your Sorrow » au parfum bluesy ou bien encore « Illusions Of Peace » que LED ZEP voire DEEP PURPLE auraient pu écrire. Et puis à l’écoute de « Disbelief « on se dit qu’il aurait pu exister sur un certain « Never say die » ! Après ce sont des comparaisons qui n’engagent que moi. Cela dit il y a des compositions comme « All That Once Shined » qui vous accrochent honorablement la peau ; il faut dire qu’en plus d’un riffing répétitif et hypnotique ZAKK sait aussi écrire des refrains mélodieux doucement enveloppés d’angoisse (Seasons Of Falter).

 

Alors au final j’ai été emballé par cet album qui me fait dire qu’il peut en remontrer à plus d’un jeune loup. Même s’il manque une certaine rage dans l’écriture, ce dernier est, je trouve, au rendez-vous au niveau de l’inspiration et d’un certain feeling. Bon ok, j’ai zappé le fait qu’on trouve également quatre ballades et qu’à part « the only words » elles ne m’ont pas vraiment convaincu, mais c’est peut être juste une histoire de gout de ma part. En tous les cas j’ai bien aimé ce qui ne sera peut-être pas le cas de ceux qui le plébiscitèrent à ses débuts.

 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports