BLEEDING SOLITUDE - Forever Lifeless

Chronique

Pochette de l'album Forever Lifeless par Bleeding Solitude
  1. Let the Pas Destroy your Life
  2. Tears and Dust
  3. Forever Lifeless
  4. Beyond the Light of my End Part I
  5. Beyond the Light of my End Part II
  6. Bleeding Solitude
  7. :51

Site(s) du groupe :

MySpace de Bleeding Solitude
Style : voir chronique
Par Carole

Publié le 02/09/2010

 

Style : Black metal mélancolique

Apathy : guitar, keyboards, vocals
D.L.M : session bass
K.T.B.M : session drums

Sortie : juin 2010
Format : Pro CDR

Label : Eisiger mond Productions

Bleeding Solitude, rejeton du guitariste d'Apocryphe est en fait un groupe tout droit sortie de mes contrées Alsaciennes. Je n'avais encore jamais entendu causer de ce projet créé en 2007 jusqu'à que cette galette arrive dans ma boîte aux lettres.
Ici le nom du groupe et le titre de cet album annonce haut et fort la couleur : Bleeding Solitude - Forever Lifeless. Autant dire que ce n'est pas la fête.

Mauvais départ pour moi, le début de premier titre ne me plaît pas vraiment. Je crois que c'est la batterie qui me dérange. Ça fait un effet grosse soupe sonore pendant les 30 premières secondes. Heureusement, ça change de tempo après. Une voix déchirée vient alors se poser.

Apathy nous laisse entrer dans son univers froid, empli de haine et de souffrance intérieure, prête à exploser à la face immaculé du monde. Des samples viennent englober la musique et ça rend parfaitement bien. J'aime entendre des claviers savamment posés, car bon nombre de groupes les utilisent à tord et à travers... (surtout à tord).

Les titres sont longs (8 minutes en moyenne) et la voix étant posée très souvent de la même manière, certains passages peuvent paraître un peu long. Mais Apathy sait sortir des sentiers battus de la monotonie quand il le faut, et là ça prends aux tripes (fin du premier morceau par exemple, le riff de gratte est chouette et la voix appuie la mélancolie déjà créée par les instruments). Chaque titre est bien pensé, bien construit.

Quelque petits passages en son clair à la guitare, pour entrecouper les passages écorchés. Peut-être un peu cliché, mais cela permet de mieux apprécier ce côté dépressif, sans pour autant que ça soit barbant. Intéressants, mais un peu nombreux ces passages tout de même. Par moment ça me fera même pensé à du Opeth.

La production est carrément bonne pour un premier album. On distingue vraiment bien chaque instruments (basse y compris). Seul petit bémol pour cette batterie un peu insupportable dès que le tempo est un peu trop élevé.

L'artwork est minimaliste mais largement suffisant pour ce premier jet. Les paroles dans le livret auraient été intéressantes. C'est sans doute un avis personnel, mais j'aime bien savoir ce que les gens ont à raconter (surtout quand une pareille souffrance est extériorisée).

Beaucoup de groupes s'essayent à ce style qu'est le Black dépressif et beaucoup d'entre eux se heurtent à un mur car leur musique est ennuyeuse à souhait. Bleeding Solitude prend un départ plus que correct et on lui souhaite de tenir la route !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports