BLUT AUS NORD - What Once Was... Liber III

Chronique

Pochette de l'album What Once Was... Liber III par Blut Aus Nord
  1. I
  2. II
  3. III
  4. IV
  5. V
  6. VI

Site(s) du groupe :

Site web de Blut Aus Nord
Par Dzo

Publié le 21/11/2013

Télécharger légalement

Mais quand va s’arrêter Vindsval? Entre la trilogie 777 et la série What Once Was, pas moins de cinq opus sont sortis en l’espace de deux ans. Et le pire dans tout ça, c’est que malgré cette cadence de sortie impressionnante, la qualité ne se perd pas en chemin, bien au contraire.

Pour se remettre dans le contexte, la série What Once Was est un projet parallèle à la discographie de Blut Aus Nord destinée à rester ancré dans un Black plus traditionnel que l’avangardisme qu’on retrouve sur la trilogie 777 par exemple. Bien plus sombre et macabre, ce n’est certainement pas sur cette série d’EP que vous retrouverez les fresques lumineuses de Cosmosophy (chronique de What Once Was… Liber II ici).

Avec ce troisième chapitre aussi sombre qu’inaccessible, Blut Aus Nord n’a rien perdu de sa froideur exacerbée. Les compos lancinantes, torturées et complexes sont toujours bel et bien là, facilement identifiables. Liber III évolue parfaitement dans le courant des précédents EP. Comme sur Liber I et II, les titres sont déshumanisés, glaciaux et oppressants. La seule différence est que Liber III comporte six pistes. La production de ce nouveau méfait est massive et imposante, bien différente des autres séries de BAN comme Memoria Vetusta par exemple.

D’une manière générale, même si l’album explore une fois de plus les côtés les plus sombres de la musique, What Once Was… Liber III reste tout de même assez homogène. Oui, cette série évolue dans un Black Metal dit plus conventionnel, mais il n’en demeure pas moins que la patte inimitable de Blut Aus Nord réside toujours comme pièce maitresse dans ce puzzle complexe.

Le titre III fait une entrée en matière fracassante, rapide et dissonante, soutenue par une batterie furieuse et possédée. Un morceau agressif qui reste à mon sens, le plus efficace de l’opus. IV, avec ce bourdonnement obsédant des guitares qui délivrent des notes en oscillations permanentes, rappelle l’atmosphère prodiguée sur The Work Which Transforms God, tandis que V mettra l’auditeur bien mal à l’aise avec cette rythmique étouffante et cette voix plaintive macabre, qui a ponctuellement de petites allures de Portal. L’opus se termine sur VIVindsval récite un phrasé assez glaçant qui ne fait qu’amplifier le mystère et le mysticisme qui s’est créé autour du groupe depuis quelques années.

Oui, Blut Aus Nord est sans doute l’une des très rares formations à évoluer dans une carrière sans le moindre faux pas, transformant tout ce qu’il touche en or.

What Once Was… Liber III est un bourreau de plus qui vient à son tour persécuter, bouleverser et marquer au fer rouge son auditeur devenu esclave de ces notes dissonantes et uniques. Ce nouveau méfait est une parfaite continuité de la série qui a débutée en 2010. Si vous avez aimé les deux premières pièces, celle-ci ne vous décevra pas et vous plongera probablement dans un état de mort éveillée.

Vous pouvez écouter l'intégralité de l'EP sur le Bandcamp de Debemur Morti ici.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports