BURIED SIDE - Heading To The Light

Chronique

Pochette de l'album Heading To The Light par BURIED SIDE
  1. The Great March 01:16
  2. The Elevation 04:10
  3. Ways Of Transfiguration 04:27
  4. The Judgement 03:31
  5. The Divine Traveler 03:23
  6. Out Of Times 04:01
  7. Son Of Chaos 03:53
  8. Burning Star 03:37
  9. The Quiet River 03:27
  10. Towards Infinity 03:45

Site(s) du groupe :

Site web de BURIED SIDE
Par olivier no limit

Publié le 02/06/2016

Télécharger légalement

Né en 2011, BURIED SIDE, originaire de Suisse, s’ouvre au monde pas le biais d’un EP Eponyme en février 2015. Puis ils jouent plusieurs dates en dans leur pays et font une tournée dans les contrées de l’est (Serbie, Bosnie, Roumanie, République Tchèque). L’album qui nous intéresse, « Heading To The Light”, est accouché le 14 mars 2016.Après avoir parlé géographie et naissance, parlons musique.

Ce groupe donne dans un genre metal-death-core moderne proche de gens comme AFTER THE BURIAL. En fait on est dans la gamme d’un metal technique, mélodique qui tout en s’appuyant sur les codes du genre va plutôt loin. Sur un lit de pulsations, tout en tressautements, découpées à la hache ou débitées avec la vitesse du tac tac tac d’une mitraillette, deux voix s’expriment à gorge déployée, l’un plus dans les graves l’autre au grain acide et fielleux. Un tas riffs changeants, de solos tout en arabesques, mais aussi de mélodies entêtantes et prenantes complètent le tout.

Capable de se faire côtoyer la dextérité et la violence glacée d’un metal aussi coupant et précis qu’un scalpel avec, parfois des ambiances plus éthérées, plus ambiant comme sur «Out Of Times » , où les notes timides d’un piano s’égrènent, accompagné d’un clavier, tout en mélancolie un peu angoissée. D’ailleurs sample ou « vrai instruments », ces « sons d’instruments à touche » amènent souvent la musicalité.
Leur métal est parfois construit, comme s’ils superposaient plusieurs plans pour assembler dans l’espace une architecture pas banale. Suis-je assez clair ? Le mix donne un vrai relief à leur musique, qui, au-delà des étiquettes, et de son aspect technique, arrive à nous envoler grâce à des ambiances qui s’accrochent à vous, parfois, du premier coup (The Divine Traveler).

Une sorte de prog organique et musical sachant doser avec art, finesse, précision, harmonies (The Quiet River). Cela a, qu’ils m’excusent par avance pour cette petite boutade, la précision d’une montre Suisse aux pulsations maitrisées tout en staccatos. Même s’ils empruntent des codes musicaux déjà usités par d’autres cousins, comme il ne m’a pas été souvent donné de pénétrer dans un deathcore de cet acabit, je trouve leur univers intéressant. J’ai été conquis par leur musique qui respire une âme particulière.

Ces petits gars-là ont du potentiel. Le genre de cd qu’il vaut mieux écouter plusieurs fois pour bien s’en imprégner. Technique peut être mais fluide souvent et rarement rébarbatif.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports