BURY TOMORROW - Earthbound

Chronique

Pochette de l'album Earthbound par BURY TOMORROW
  1. The Eternal
  2. Last Light
  3. Earthbound
  4. The Burden
  5. Cemetery
  6. Restless & Cold
  7. Memories
  8. For Us
  9. Bloodline

Site(s) du groupe :

Site web de BURY TOMORROW
Par Baptiste

Publié le 19/02/2016

Télécharger légalement

Deux ans après le bon mais inégal Runes, revoilà les britanniques de Bury Tomorrow. Si le groupe peine à se faire un nom dans l’hexagone, il bénéficie d’une belle audience chez les anglo-saxons. Et plutôt à raison.
Malgré le défaut récurrent de ne pas tenir la qualité sur un album entier, le quintette fait montre d’un talent de composition certain qui le place assez largement au-dessus de la mêlée.
Reste la question qui fâche : ont-ils gommé ce défaut pour sortir, enfin, le grand album qu’on attend d’eux ?

On n’en est pas loin, mais malheureusement ce n’est encore pas pour cette fois. 
Les reproches qu’on avait pu faire à Runes ou The Union Of Crowns s’appliquent, même atténués, tout aussi bien à Earthbound. Comme ses prédécesseurs, l’album souffre d’une trop grande homogénéité et de titres dispensables qui le tirent vers le bas.
Pour être exact, ils sont au nombre de trois. « Earthbound » n’est pas foncièrement raté, juste massacré par un refrain affreux. « For Us » est le prototype de la chanson metalcore passe-partout déjà entendue mille fois. Quant à « Cemetary », il n’y a rien à sauver, ce titre est une catastrophe complète. 3 titres faibles seulement, c’est nettement moins que sur les albums précédents il s’agirait donc d’un progrès. Problème : cet album est aussi plus court et plus direct, ces titres font donc d’autant plus mal. Surtout qu’on attendait du déjà 4ème album du groupe une vrai évolution à ce niveau.

Néanmoins, malgré la trop grande homogénéité mentionnée plus haut, le reste de l’album est sacrément réjouissant. Une fois encore, les English enchainent les refrains qui tuent avec une facilité déconcertante. L’opener « The Eternal » est un modèle du genre, égalé sans soucis par « The Burden », « Bloodline » ou encore le monstrueux « 301 » sur lequel Jamey « je fais des featuring avec tout le monde » Jasta apparaît le temps d’un guest jouissif. 
La superposition des chants de « Last Light » mérite également d’être mentionnée. Trop rarement utilisé par le groupe, il s’agit pourtant d’un effet qui fonctionne. Le growl atypique de Daniel Wynter-Bates se marie à merveille avec les cleans de Jason Cameron et apporte une énergie folle au refrain. Un terrain que le groupe gagnerait à explorer avec un peu plus de récurrence.

Soulignons enfin le travail apporté au mix. La basse est parfaitement audible et agréable, ce qui est également le cas de la batterie et notamment de la double-pédale. Ce qui n’empêche en rien la lead-guitare de garder sa place de choix et de nous asséner ses mélodies entêtantes avec une grande limpidité.

Comment conclure ? Les détracteurs de ce style auront toujours les mêmes griefs à base de structures trop simples et répétitives et de refrains putassiers.
Si en revanche le metalcore mélodique vous fait grimper au rideau, je ne peux que vous recommander chaudement cet album.
Certes imparfait, il fournit pourtant son lot de tubes imparables et de refrains à chanter sous la douche. Au sortir d’une année où les mastodontes du metal mainstream comme Trivium, Bullet For My Valentine ou encore All That Remains se sont lamentablement vautrés, on ne boudera pas son plaisir devant le travail abouti d’un outsider qui ne le restera pas longtemps s’il continue à évoluer à ce niveau.
On attend maintenant d’eux qu’ils sortent ENFIN cet album parfait de bout en bout qui les assiéra définitivement tout en haut. 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports