CADAVERIC HUNTER - Disco Zombie

Chronique

Pochette de l'album Disco Zombie par Cadaveric Hunter
  1. Hentaï Samouraï
  2. Napalm Croute
  3. C.S.A
  4. Enrico Machiasse
  5. Bolino
  6. Mike Bande
  7. Pacsman
  8. Disco Zombie
  9. Audrey [M.S.T]
  10. Robot 69
  11. Fatal Anal Penetration De Ta Mère
  12. Mimi Krakra
  13. Moldavian Very Not Born
  14. Merguez Partouze
  15. In Flammenkuche
  16. Bitch And Juice
  17. Moria Del Puta
  18. Vikingsbrau

Site(s) du groupe :

MySpace de Cadaveric Hunter
Style : voir chronique
Par Darkgrinder

Publié le 26/10/2010

Télécharger légalement

(Grind core)

Vous vous souvenez sans doute de l’époque où la très franchouillarde vague comico-grind s’était échouée sur nos côtes pour titiller notre goût pour le graveleux. C’était fin des années 90, Gronibard, MDU et Ultra vomit, pour ne citer que les plus connus, déversèrent dans nos esgourdes un bouillon liant le chaos du grind à l’humour bien gras. Et bien Cadaveric Hunter se situe dans l’exacte continuité de ce style. Il s’agit donc de mettre notre cerveau de côté pour 40 min et de s’embarquer dans ce défouloir à deux neurones et demi. « Disco Zombi » se présente comme un grind rentre-dedans (oui oui, cela comprend bien les deux sens) et facile sur le plan musical ; Très libre et un poil « je m’en-foutiste » en fait, caractéristiques grâce auxquelles défouloir et rigolade passent avant l’esthétique de la musique. Et dieu sait que le terme « esthétique » tombe mal quand on parle de ce genre de formation. Enfin, je pousse un peu le bouchon, car si « Disco Zombie » ne se distingue pas par sa finesse, ses compositions s’avèrent carrées et nous remuent bien l’arrière-train (mention spéciale au batteur d’ailleurs). De plus, ces Lorrains ont eu la très bonne idée d’intégrer, ça et là, quelques heureux arrangements qui soutiennent à merveille leurs délires.

On le sait, une blague déjà entendue est tout de suite moins drôle. Alors, tachons de ne pas gâcher la surprise en faisant du titre par titre. Car il s’agit bien de déguster ce met délicat entre deux packs de bières lors d’une soirée entre mecs. « Disco Zombie » se veut grivois voire parfois carrément lourdingue. L’album est peut-être à éviter en pleine journée ou en tout cas au lit ! Nous voici donc bien dans la sauce Gronibard, l’influence première de Cadaveric Hunter. Et en parlant de cette inspiration, ce grind s’appui sur un jeu de batterie très puissant, voire prenant, qui use de beaucoup de double pédale et de blasts jouissifs. Coté réussite, on pourra aussi compter sur des chants à la fois variés et enragés, notamment de terrifiants grawls reverses, divers croisements de styles toujours bienvenus, mais aussi des sorties délirantes parfois caricaturaux des femmes qui ressemblent aussi fort à celles des Gronib. Ceci dit l’influence punk est également très palpable et rend cet album plus énervé et dédié au défouloir qu’à la pure agressivité. Et c’est bien par là que Cadaveric Hunter tire son épingle du jeu. Car il faudra bien avouer que son aspect comique n’est pas vraiment à se fendre la gueule ; Etre vulgaire ne suffit pas à être drôle (enfin je crois). Aussi, nous retiendrons plutôt l’ambiance bon enfant de « Disco Zombie », une grande invitation à la beuverie !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports