CALVAIIRE - Rigorisme

Chronique

Pochette de l'album Rigorisme par Calvaiire
  1. RIGORIISME: Gratitude 01:39
  2. Alzheimer 03:15
  3. Castration 01:19
  4. Blut 02:50
  5. LOVE SEX MACHINE: Anal on Deceased Virgin 05:35
  6. Deafening Peepshow 04:30
  7. Fucking Battle 02:37
  8. Antagonism Can STFU 02:59
  9. Plenty of Feelings 02:26
  10. Vagina Curse 05:20
  11. Killed with a Monster Cock 04:44
  12. Warstrike Takes the Piss 04:35

Site(s) du groupe :

Site web de Calvaiire
Style : voir chronique
Par olivier no limit

Publié le 22/04/2012

 

Salut les gens ! Si vous voulez vous débarrasser d’une grand’ tante cardiaque pour toucher son héritage, faites-lui écouter les 2 EPs que je viens de recevoir via Throatruiner records. Son cœur s’arrêtera de suite.

Attention, même pour les metalleux aguerris, il n’y a que ceux qui aiment le chaos, qui peuvent apprécier ce qui suit.

CALVAIIRE : « Rigorisme ». (Couverture de présentation)

Rigorisme", le premier EP de CALVAIIRE (hardcore crasseux avec des membres d'As We Draw & Birds In Row - Laval) est désormais en téléchargement gratuit sur la page bandcamp de Throatruiner Records. Enregistré live par Amaury Sauvé, "Rigorisme" est d'ores et déjà disponible en CD, et sortira également en tape courant mars.

Ce side-project dure 9 minutes en quatre titres. Vous avez le droit à :

Des hurlements de folie, une basse qui gronde mauvaise comme un chien en rut, une batterie qui se défoule sur des changements de tempos assez anarchiques et pourtant entrainants, une guitare au son aigrelet, pleine de dissonances.

C’est un hardcore cradingue, du noisy désarticulé. Ils n’ont rien à envier à des groupes comme Converge.

Ici on fait du bruit, on concasse du metal avec la sauvagerie chaotique et primale d’un punk metalleux en manque de « no futur ».

Bref, un défouloir sonore enregistré un après-midi de janvier.

 

Passons ensuite à la deuxième gâterie envoyé par le même label.

LOVE SEX MACHINE: « love sex machine ».

Si je vous dis:

Un chant hurlé du début à la fin, très en retrait noyé d’écho. Un sludge primitif et sale aux tempos doomesques. Un gros son lourd et bordélique comme un orage de plomb primaire.

Pas beaucoup de mélodies : presque un assemblage d’une poignée de notes, un mur frontal de bruit qui avance avec la vitesse d’un bulldozer, tel un tsunami qui prendrait son temps pour tout broyer.

Une vague ressemble à une autre, un titre est comme le précédent, un arrangement….et bin, il n’y en a pas d’arrangement !

Le tout est vraiment particulier : sorte de concasseur sonore venu du fond d’une colère sourde !

myspace:http://www.myspace.com/lovesexmachine

CONCLUSION : un jour il y a des gens qui ont acheté, à prix d’or, un tableau représentant des taches peintes par la queue d’un âne (véridique), ignorant que l’auteur de cette toile était un animal. Cela m’a fait beaucoup rire.

Et moi, je me suis tapé pendant plus d’une heure, du chaos, du bruit. Étais cette la queue d’un âne qui jouait ? Pourtant je n’ai pas ri, j’ai écouté du début à la fin avec un certain plaisir, du moins je me suis retrouvé dans un autre monde.

L’art peut être un hurlement et emprunter plusieurs voies

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports