CAN OF WORMS - Kult Of Nuke

Chronique

Pochette de l'album  Kult Of Nuke  par CAN OF WORMS
  1. Altered Genesis
  2. Hybrid Heaven
  3. Abyss
  4. Chemical Witchcraft
  5. Children of Nuke
  6. Doomsday Preacher
  7. Endless Vortex
  8. Arachnid
  9. Colossal Maestrom
  10. Blasphemic God
  11. Futur Breed Necromancer

Site(s) du groupe :

Site web de CAN OF WORMS
Par olivier no limit

Publié le 29/05/2015

Télécharger légalement

Il y a le jambon de Bayonne (je sais c’est une intro pas vraiment géniale) et puis il y a le thrash / death du même endroit, issu des cerveaux survoltés du groupe CAN OF WORMS qui, né en 2009, nous offre leur deuxième vrai cd en la personne de « Kult Of Nuke ».

Ce « truc « sort le 8 juin sous la bannière de GREAT DANE RECORDS et ma foi, si vous aimez la musique calme et pondérée, il vaut mieux que vous passiez votre chemin, car….

 Pour ce nouvel album, ils ont la rage en bandoulière.

 Ne connaissant pas leurs précédentes productions, je n’ai pu qu’en lire quelques chroniques.

 Et bien il semblerait qu’ils sont montés de plusieurs crans dans la tuerie organisée.

 C’est toujours du thrash qui puise ses racines plutôt dans les 90’ avec cependant, pour la violence et l’aspect sombre une agressivité digne de ce qu’il y a de plus speed dans les 80’.

Grosso modo, le death semble prendre le pas en première partie d’album jusqu’à ce « Doomsday Preacher » aux contours death mélo et à l’intro vocal presque hip hop !

Après ce titre, c’est le thrash qui règne sur le death.

 Quant aux ingrédients, il y a cette batterie ultra nerveuse qui tiens plus du tir de mitraillette et qui emporte constamment leur metal sur des rails surchauffées.

 Les voix sont souvent coléreuses ou s’embarquent dans le growl.

 Les guitares sont affutées et leurs riffs et rythmiques assez acrobatiques, changeants et sans cesse dans le mouvement.

 Bref, un metal qui oscille entre thrash dense, ultra nerveux compact et death aux traits comme des coups de scalpel.

 Une sorte de fleuve auditif en cru qui passe par-dessus les murs et les barrages du quotidien.

 Ils ne refondent pas le genre mais t’en mette plein les dents avec un sourire carnassier et un metal hyper actif, extrêmement bien maitrisé qui ne souffle que rarement.

 Un cd qui s’écoute en apnée ce qui en ravira certain et en désobligera peut être d’autres. Mais ces derniers, on les a prévenus.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports