CANNIBAL CORPSE - Red Before Black

Chronique

Pochette de l'album  Red Before Black par CANNIBAL CORPSE
  1. Only One Will Die
  2. Red Before Black
  3. Code Of The Slashers
  4. Shedding My Human Skin
  5. Remaimed
  6. Firestorm Vengeance
  7. Heads Shoveled Off
  8. Corpus Delicti
  9. Scavenger Consuming Death
  10. In The Midst Of Ruin
  11. Destroyed Without A Trace
  12. Hideous Ichor

Site(s) du groupe :

Site web de CANNIBAL CORPSE
Par olivier no limit

Publié le 30/09/2017

Télécharger légalement

Dés que déboule « Only One Will Die”, c’est l’hallali ! On espère que CANNIBAL CORPSE va nous offrir une vraie tuerie et c’est le cas! Entourés des guitaristes Rob Barrett et Pat O'Brien, ainsi que du chanteur George "Corpsegrinder" Fisher, les deux membres qui restent du line up originel, à savoir le bassiste Alex Webster et le batteur Paul Mazurkiewicz, viennent de nous concocter un album de death brutal old school totalement imparable.

 

À la fois jouissant d’un son au top, ils jouent avec la précision d’une frappe chirurgicale, tout en nous assénant dans les gencives un metal d’une grande agressivité. On peut jouer violemment tout en ayant peu de relief, ici ce n’est pas le cas, car leur musique respire la violence devenue musique extrême ; Elle explose littéralement enrobée d’un feeling en forme de déflagration. L’après cycle" A Skeletal Domain » s’annonce d’une grande sauvagerie …et punaise cela fait du bien ! Ils sont passés maitres dans la construction de morceaux bourrés de groove, à grands coups de rythmiques thrashy qui alternent avec des passages techniques, sombres et coupant comme une lame effilée. Pour vous en convaincre, posez une oreille sur « Firestorm Vengeance ».Les transitions ne vous laissent pas le temps de souffler. Leur musique peut être flippante en diable comme ce « Remaimed » aux contours dangereux, mais aussi devenir lourde tel ce « Scavenger Consuming Death « à la basse énorme, qui claque comme une corde à linge. Des titres comme « Only One Will Die”, “Red Before Black” vous collent aux murs, d’entrée de jeu. Même « Code of the Slashers » qui commence « slowly » rentre dans l’hyper speed comme un cheval devenu fou.

 

Et puis il y a des « petites choses douces » à l’image de « Heads Shoveled Off » qui rentrent direct dans les tripes. L’année 2017 est pour certain l’année du death. ORIGIN, SUFFOCATION, pour ne citer qu’eux, ont déposé leur offrande au dieu du metal extrême, mais là j’avoue avoir plongé la tête la première dans cet opus qui va en ravir plus d’un. Le brutal est un état d’esprit comme l’est le Noisy rock d’un UNSANE, le Black d’un REGARDE LES HOMMES TOMBER .On joue sur des émotions particulières. En ce qui me concerne, à l’écoute de ce « Red before black », c’est comme si la colère avait pris forme de décibels. C’est viscéral : un album qui fait du bien. Pour moi pas de calcul, j’aime ou pas. Ici je plébiscite à sang pour sang. Merci les mecs ! Cela sort le 3 Novembre ... mais je ne pouvais pas attendre plus longtemps pour vous faire partager ça.

 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports