CAVALERA CONSPIRACY - Blunt Force Trauma

Chronique

Pochette de l'album Blunt Force Trauma par Cavalera Conspiracy
  1. Warlord
  2. Torture
  3. Lynch Mob
  4. Killing Inside
  5. Thrasher
  6. I Speak Hate
  7. Target
  8. Genghis Khan
  9. Burn Waco
  10. Rasputin
  11. Blunt Force Trauma
  12. Bonustracks
  13. Electric Funeral (Black Sabbath Cover)
  14. Six Pack (Black Flag Cover)

Site(s) du groupe :

Site web de Cavalera Conspiracy
Par olivier no limit

Publié le 25/03/2011

Télécharger légalement

NOTE: 2.5 / 5

(Style : thrash/groove metal /death) Quelle déconvenue !

Je viens de me passer en boucle le dernier cavalera conspiracy « blunt force trauma » et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne m’a absolument pas convaincu.

Pourtant je fais partie de ceux qui avaient aimé le récent Soulfly, « omen ». A force de l’écouter, et bien malgré une impression moyenne au départ, c’est un album que je me mets encore entre les deux oreilles avec plaisir.

Mais là, ce ne sera pas le cas. Alors qu’est ce qui pêche ?

Le son ? Non il est bon et met en valeur les guitares quoique la batterie soit un peu en retrait ; en parlant de cette dernière, le Périgord (oui je sais elle est mauvaise), le père Igor bat sans son côté tribal et c’est dommage. Il assure juste le minimum syndical.

Même chose au niveau des riffs de max ; ils sont simplistes, mais j’aime cela. Non ce n’est à ce niveau que se loge la faille.

Le départ de Joe duplantier ? J’affectionnais son style, mais ce n’est pas de ce côté qu’il faut chercher ;

Les genres abordés ? Même pas. Ils essayent de varier le menu, allant du death au thrash pour passer en mode groove metal ; il y a même un titre, qui avec une autre voix aurait pu sonner Rammstein. (killing inside) ; On peut y rajouter une pointe de hardcore de ci de là.

Les solos de marc Rizzo ? Ils sont bons même s’ils ressemblent à ce qu’il fait avec Soulfly ;

Alors où le bât blesse-t-il ?

L’inspiration, la composition, ce truc qui fait les grandes carrières !! "warlord" et"killing inside" sont pas mal, mais pour le reste on n’accroche vraiment pas. Ça tourne en roue libre. Même quand les riffs sont sympas (I speak hate), cela retombe comme une patte à tarte qui ne prendrait pas. Au bout d’un moment les morceaux passent sans que l’on ait envie de s’y arrêter.

Quel dommage ! Mais c’est comme cela ! Allez max, je crois encore en toi, prends juste des vacances et pour ta prochaine production je serai encore là. Mais là je passe la main.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports