CCW - Uprising

Chronique

Pochette de l'album Uprising  par CCW
  1. Intro
  2. Doom
  3. Rise
  4. Burn me
  5. Follow me
  6. Fearless

Site(s) du groupe :

Site web de CCW
Par olivier no limit

Publié le 12/09/2017

Télécharger légalement

« Uprising » du groupe CCW. Ils sont nés en 2008, ont à leur actif une démo parue en 2010 et un EP sorti en 2013 qui a pour nom « Scream and Live ». Originaires d’une ville que les amateurs de bon vin connaissent, à savoir Bordeaux, Ils font dans l’électro metal et, jadis quatre, ils devinrent que trois, à savoir Aurèlie Fontanaud au Chant, Benjamin Trecu à la Guitare, Hervé Beuvignon derrière la Batterie. Leur démo « Never Fade Away » semblait avoir été reçue avec un certain enthousiasme de la part de leur public ; quant à « « Scream and Live » j’en ai lu deux critiques qui étaient un peu tièdes.

 

Alors bien qu’étant plutôt un fan de metal extrême, de thrash ou de rock, j’aime bien aller voir ce qui se passe ailleurs…et voilà ce que je pense de mon voyage musical. Déjà la voix d’Aurélie. Et bien ma foi elle touche sa « bille » comme on dit communément mais effleure aussi nos âmes. Un beau gosier qui peut aussi bien chanter du metal mélodique mais qui, si elle le voulait, pourrait aussi pousser la complainte dans un groupe de hard rock. Elle y met, outre la force qui réside dans ses cordes vocales, du sentiment et du feeling. La musique quant à elle montre une certaine maturité. De bons riffs tranchants core sur les bords, des nappes électro assez variées dont les arrangements, les mouvements sont bien trouvés, une batterie qu’au départ j’ai trouvé un peu trop discrète, trop feutrée dans son mix mais qui au final apporte un je ne sais quoi d’intimiste dans leur démarche.

 

Quant aux titres ils se montrent plutôt « soignés » dans leur approche musicale.Quelques exemples « doom », assez lent, tout en mélodie mélancolique qui accroche bien les neurones avec sa teneur émotionnel. « Rise »qui commence par un chant hip hop, « Burn me » piano et douce tristesse puis qui monte ensuite crescendo tout en jouant sur des contrastes. ; En fait leur démarche est simple. Vous prenez une composition, vous jouez sur un tempo assez lent, parfois en contretemps ; vous y mettez un maximum d’émotions évoluant dans le spectre du languissant, du presque sombre et vous mélangez le tout dans une mixture à la corde sensible, avec en sus des mélodies et des ambiances à l’avenant. Alors, peut-être auraient-ils pu varier un peu leur menu, en ajoutant par exemple quelque chose de plus speed, ou de moins calqué sur le même modèle, mais il n’en demeure pas moins que leur univers vaut le coup qu’on s’y arrête. Des titres comme « Doom » et « fearless » sont dans les numéros gagnants et Même s’ils jouent sur des sentiers connus il y a du travail et de l’émotion dans leur musique. Plus rien à ajouter.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports