CHARIOTS OF THE GODS - Ages unsung

Chronique

Pochette de l'album Ages unsung par CHARIOTS OF THE GODS
  1. Primordial Dawn 01:22
  2. Tusk 04:40
  3. Of Prometheus and the Sacred Flame 03:57
  4. War of the Gods 04:21
  5. As the Sky Falls 04:25
  6. Resurrection 03:46
  7. Through Darkness and Decay 05:50
  8. Into Oblivion 04:40
  9. New World 03:59
  10. Ages Unsung 04:45

Site(s) du groupe :

Site web de CHARIOTS OF THE GODS
Style : voir chronique
Par olivier no limit

Publié le 30/09/2016

 

« Ages unsung” du groupe Canadien CHARIOTS OF THE GODS. Des gars qui n’en sont pas à leur premier coup d’essai, ayant déjà à leur actif un EP, des participations à des compilations et dont voici le deuxième vrai album. Pas mal pour un combo qui est né en 2010. Mais parlons musique, car c’est cela qui nous intéresse.

Au début, on ne sait pas vraiment dans quel monde on met les pieds. Rythmiques puissantes, belles mélodies, voix growl et gosier clair, solos de shredder. « Tusk » a des allures de heavy mélodique musclé, mais quand arrivent « of prometheus and the sacred flame », « war of the gods », on pense aussi à du death melo, le tout saupoudré d' un soupçon de metalcore. Après on découvre des titres comme « throught darkness and decay »qui commence comme une ballade (d’ailleurs s’en est une) mais qui explose en plein milieu pour ensuite retomber en fin de parcours, sa rage apaisée. Et puis il y a des morceaux dans la veine « new world » et « ages unsung » qui là, sans aucune équivoque sont du pur death melo très influencé par IN FLAMES. Cela tombe bien, car dans leur bio on nous dit « for fans of TRIVIUM, IN FLAMES ».

Bref, melodeath moderne branché heavy melo ? Parfois cela ne sert à rien de s’emmêler dans les étiquettes, pourvu qu’on ait l’ivresse ce qui est le cas ici. C’est à la fois énergique, voire coléreux tout en ayant le souci de l’harmonie qui passe bien, le tout emballé dans un certain vernis qui polie leur musique sans l’affadir. Et puis c’est sûr les musiciens ne sont pas des manches vu leur jeu. Après ils n’ont rien d’originaux, ils se servent de codes musicaux déjà usités jusqu’à la moelle, mais ils ont le mérite d’avoir trouvé un mix, un petit brassage des genres bien équilibré qui fait de leur metal un univers auditif pas désagréable ;ils essayent de varier leur menu de titre en titre, de surprendre l'auditeur. Je n’ai pas été bouleversé, loin s’en faut, mais je leur reconnais une certaine classe . Pas vraiment de prise de risques, mais une façon d'amener leur musique en lui donnant de la finesse.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports