CHIMAIRA - The Infection

Chronique

Pochette de l'album The Infection par Chimaira
  1. The Venom Inside
  2. Frozen in Time
  3. Coming Alive
  4. Secrets of the Dead
  5. The Disappearing Sun
  6. Impending Doom
  7. On Broken Glass
  8. Destroy and Dominate
  9. Try to Survive
  10. The Heart of It All

Site(s) du groupe :

MySpace de Chimaira Site web de Chimaira
Par .:Niklas:.

Publié le 04/05/2009

 

.:Metal Hardcore:.

Si je vous dis « The Impossibility Of Reason », « Chimaira » et « Resurrection » vous me répondrez probablement qu’il s’agit des trois derniers albums de Chimaira, que l’on peut aisément qualifier d’incontournables, classiques voire cultes. Rares, sont les groupes qui peuvent se targuer d’une discographie aussi variées qu’irréprochable, à tel point que le combo de Cleveland semble vraiment difficile à appréhender. Et pourtant, Chimaira est un des pères fondateurs du (désormais) très contesté Metalcore, mais l’intégrité de leur musique les font jouir d’une côte de popularité inégalée auprès d’un public Metal de plus en plus exigent.
Mais place à la musique, avec leur dernière sortie « The Infection », puisque c’est ça qui nous intéresse.
Notons tout de même la pertinence du titre de l’album alors que le monde est aux portes d’une pandémie de grippe porcine.

Si les trois précédents disques, bien que différents entre eux, avaient mis (presque) tout le monde d’accord, « The Infection » prends à contre pied tout le travail effectué depuis « The Impossiblity Of Reason ».
En effet, Chimaira s’est habilement débarrassé des solis, rythmes effrénés, et autres influences Thrash-Metal… c'est-à-dire à peu près tout ce qui faisait de Chimaira ce qu’il est. Alors il est évident, qu’il y aura des déçus, mais pas seulement, bien au contraire.
Car si Chimaira a épuré son style, c’est pour évoluer vers une nouvelle direction musicale qui m’a séduit dès les premières écoutes. Il faut dire qu’ouvrir un disque avec un titre aussi percutant que ‘The Venom Inside’ facilite l’entrée dans le bain. L’intro du morceau, mélodique et progressive à souhait pénètre les conduits auditifs et séduit immédiatement lorsqu’un très gras "The Venom Inside" est lâché par ce goret de Mark Hunter sur un riff lourd et dévastateur. Le ton est donné, mais généralement commencer un disque par un titre aussi fort peut s’avérer casse-gueule, mais qu’on se rassure, le reste de l’album est d’une grande qualité.
Ce qui frappera le connaisseur c’est le rythme. En effet, le groupe a sensiblement ralentit le tempo de ses compositions, et nombreux sont les passages aux frontières du beatdown. Et, oui, Chimaira opère un très léger retour en arrière en réaffirmant ses racines hardcore, car dans Metalcore, il y a bien hardcore ! Alors, amis de la finesse pachydermique, de riffs gras et syncopés… Bonsoir ! Voici le nouveau visage de la chimère ! Un visage sombre, aux ambiances ultras bien bossées, car enfin Chris Spicuzza fait parler ses samples ! Chimaira perd de la vitesse mais gagne énormément en groove et en profondeur. Car si de prime à bord on pourrait dire qu’ils ont décidé de ne plus se fatiguer avec des solos, les morceaux de « The Infection » sont en fait très riches avec un nombre important de riffs et des breaks destructeurs. Andols Herrick fait, une fois de plus, une prestation remarquable de précision et de technicité ajoutant même la corde du blast à son arc. L’autre nette évolution est celle du chant de Mark Hunter. Ce dernier quelque peu décevant sur les deux dernières productions, se lâche complètement, offrant un panel de voix couvrant un large spectre et exploite des growls proches du Death de façon parcimonieuse et efficace. Le chant clair lui aussi, est utilisé à bon escient et avec justesse.
« The Infection » se veut donc plus lourd et noir que ses prédécesseurs, néanmoins ses géniteurs ont un indéniable talent pour la mélodie à des années lumières des niaiseries Metalcore. Outre l’introduction de l’album, ‘Impeding Doom’ est une formidable performance entre rage et sensibilité, mais toujours très sombre. Quelques courts passages seront aussi habilement distillés dans les morceaux de la seconde moitié du disque, jusqu’au titre ultime : « The Heart Of It All ». Morceau instrumental de plus de 14 minutes qui estomaque littéralement par sa construction progressive, et sa splendeur ! Un véritable bijou, qui justifierait presque à lui seul l’achat du disque.

« The Infection » est un pondéreux pied de nez de la part de Chimaira qui poursuit avec brio sa démarche artistique. Sentant, que le Metalcore Thrashy a le vent en poupe en ce moment, Chimaira opère un virage à 180° et le négocie magistralement. Et c’est bien cela qui caractérise le groupe, qui a toujours mis un point d’honneur à se détacher des courants et des modes. La prise de risque est un effort louable, mais lorsque c’est bien fait, c’est la preuve d’un talent irréfutable, et peut-être même la marque d’un Grand groupe. « The Infection » est un quatrième masterpiece à posséder.

Nota : il existe des versions avec deux titres bonus et un DVD retraçant l’enregistrement de l’album, non disponible dans la version promo.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports