CHRONOSPHERE - Red n’ roll

Chronique

Pochette de l'album Red n’ roll  par CHRONOSPHERE
  1. Alu Card
  2. Demonized
  3. Before It's Gone
  4. Picking Up My Pieces
  5. Be the Best
  6. The Force to Put an End
  7. Honest to Kill
  8. Wolves Out of Cage
  9. Warriors
  10. Portal to the Underworld
Par olivier no limit

Publié le 27/04/2017

Télécharger légalement

Une fois de plus, force est de constater que les groupes qui constituent la « New wave of Thrash Metal » sont devenus légions, tous accrochés à l’étendard du old school. Au milieu de cette multitude certains arrivent à sonner avec originalité ce qui est tout de même rare. C’est le cas des grecques de CHRONOSPHERE qui avec leur troisième album, « Red n’ roll », affirment leur volonté de jouer d'un thrash qui sort des sentiers battus.

 

N’attendez pas une révolution musicale, de nouveaux codes auxquels personne n’aurait pensé, non, car ils s’appuient sur des genres existants, mais Leur truc est de jouer sur plusieurs tableaux. Déjà ils font du rock ou du heavy mais à la manière thrash. Cela n’a rien de novateur ? Bin dans leur cas si ! Je m’explique. Leur musique est comme un patchwork qui garde intacte la saveur des styles abordés. Prenez « Demonized », c’est du rock voire du hard rock mais il le booste à la manière thrash.Dans la même veine « Before It's Gone » est clairement un hybride entre un heavy metal bien enlevé et un thrash énergique. Vous mordez l’esprit ? Un autre exemple. Mon morceau préféré est « Be the Best ».On y trouve un refrain rock vintage à la manière d’un RUSH, des mélodies heavy épiques et de belles envolées de six cordes, le tout sur un mode thrashy.

 

 

Mais il n’y a pas que cela : Parfois c’est le thrash qui prédomine. Du coup on se prend dans les gencives des titres comme « Honest to Kill », qui commence en mode death énervé, puis nous entraine à l’aide d’une mélodie vieille école dans un thrash énergique joué en mode prog. Il y a aussi « Wolves Out of Cage », composition nantie d’une grosse basse qui s’engouffre dans un melothrash alors que « Warriors » est un technothrash couplé à du groove. L’air de rien, sur cet album ils varient vraiment la palette de leur possibilités et montre les étendues qui sont les leurs.

 

 

En fait j’aurai pu vous parler de tel ou tel groupe de référence, mais j’ai préféré disséquer leur musique même si j' emploie beaucoup d'étiquettes pour que vous cerniez l’esprit, les contours de ce qui compose leur monde musical ; il est comme un bon vin, qu’on n’avale pas d’un trait mais dont on essaye d’en tirer toutes les nuances et j’avoue que ce n’est pas si facile que cela. CHRONOSPHERE ? Une machine à remonter le temps qui glane un sacré paquet d’influences. ORIGINAL !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports