CIRCUS MAXIMUS - Isolate

Chronique

Pochette de l'album Isolate par Circus Maximus
  1. "A Darkened Mind" − 5:33
  2. "Abyss" − 5:00
  3. "Wither" − 4:46
  4. "Sane No More" (Instrumental) − 3:55
  5. "Arrival of Love" − 4:10
  6. "Zero" − 4:50
  7. "Mouth of Madness" − 12:42
  8. "From Childhood's Hour..." − 4:28
  9. "Ultimate Sacrifice" − 9:17

Site(s) du groupe :

MySpace de Circus Maximus
Style : voir chronique
Par Colas*

Publié le 21/05/2010

 

Genre : Métal Progressif

Circus Maximus nous revient 3 ans après son excellent premier jet, nous sommes en 2008 et nous espérons qu’ils fassent au moins aussi bien qu’au début, même un peu moins bien ce serait déjà pas trop mal.

Mais pas un seul instant nous n’aurions espéré beaucoup mieux ! Et pourtant Isolate fait mal la où il passe. Gardez tout le savoir faire musical des norvégiens, à savoir une guitare impressionnante, une batterie précise et efficace, une basse profonde, un clavier bien (non pas tempéré) employé et un chant remarquable ! A toutes ces bonnes choses ajoutez de l’imagination et de la personnalité (qui étaient un peu absentes lors du premier album) et vous aurez Isolate de Circus Maximus.
Les titres sont généralement plus sombres et agressifs, comme Sane no More qui prend le rôle de l’instrumentale et qui est bien plus efficace et torturée que Biosfear du premier album. On y trouve des chefs d’œuvre comme Abyss qui démarre directement et annonce la couleur, les norvégiens ne plaisantent plus, ce qui sera confirmé par l’excellent Mouth of Madness, près de 13 minutes d’insanité musicale, avec des chœurs puissants, des solos destructeurs et un chant d’une beauté exceptionnelle.
Il y a malheureusement encore quelques faux pas (tous petits certe, mais il faut le dire), comme le Arrival of Love qui choisit la simplicité la moins belle qu’il m’ait été donné d’entendre, c’est kitsch et très FM, un petit héritage du premier album et son coté pop qui nous fait savoir que Circus Maximus n’est plus cantonné à cela tout de même.
Autre chose regrettable, il est ou le titre de 20 minutes ? Je plaisante bien sur, on peut dire de cet album qu’il est excellent, qu’il y a beaucoup de travail derrière et qu’il y’a peu de chose à jeter. On sent toujours très nettement l’influence des maitres du genre (Dream Theater, Symphony X etc…) mais le groupe se démarque tout de même plutôt bien grâce à une créativité nouvelle et une musique personnelle et intime (concept de l‘isolation). A quand le prochain opus ?

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports