CODE ORANGE - forever

Chronique

Pochette de l'album forever par CODE ORANGE
  1. Forever
  2. Kill the Creator
  3. Real
  4. Bleeding in the Blur
  5. The Mud
  6. The New Reality
  7. Spy
  8. Ugly
  9. No One Is Untouchable
  10. Hurt Goes On
  11. Dream2

Site(s) du groupe :

Site web de CODE ORANGE
Par olivier no limit

Publié le 27/02/2017

Télécharger légalement

Originaire de Pittsburgh, voici CODE ORANGE et son nouvel album “forever”. Le moins qu’on puisse dire c’est que leur démarche artistique est aux antipodes des sentiers battus. Pourquoi ? Et bien parce que lorsque l’on écoute leur musique on a l’impression qu’il y a plusieurs groupes qui jouent sur le même album, presque comme un split. Je m’explique. D’un côté on trouve du beatdown hardcore. C’est quoi cette chose diront certains ? Et bien c’est du H&C aux guitares accordées très bas comme le death, ce qui donne un son vraiment lourd, pachydermique, presque gras. Le tout s’appuie sur moults breakdowns lents et graves (une note jouée dans les basses et répétée rythmiquement).Vous imaginez l’effet procuré ? C’est comme si une chape de plomb s’abattait sur vos frêles épaules .Ils aiment tout de même incorporer quelques tempos punk hardcore comme sur « Forever », mais bon c’est plutôt dans la gamme lourdeur et lenteur qu’ils officient.

Après arrivent des « trucs » comme « Bleeding in the Blur » et là on se demande si on ne s’est pas trompé d’album. Une voix féminine, claire, chante sur une sorte de rock inquiétant et lancinant. La transition est saisissante ! D’ailleurs cette démarche se retrouve sur « Dream2 » qui clos cet étrange opus. Bien sûr l’atmosphère délétère dans la quelle baigne cette galette perdure à l’écoute de ces deux titres, mais pulsée d’une façon moins metal. Et comme ils n’en sont pas à une nuance près, Ils peuvent aussi mélanger du hardcore, de la mélodie rock avec un zeste d’indus (The Mud) ou mettre une coloration rock noisy sur « Ugly » comme de lointains cousins d’UNSANE. Vous suivez toujours ? Alors je continue mon descriptif musical. Quand arrive « No One Is Untouchable «, leur hardcore revient en maitre ; du coup on change diamétralement de paysage et on plie de nouveau l’échine sous la pesanteur agressive de leur musique. Et ce n’est pas fini ! Histoire d’encore brouiller les cartes, « Hurt Goes On », l’avant dernière composition de l’album, emprunte plutôt des allures d’indus croisé avec de ambiant.

Voilà, beaucoup d’explications, d’étiquettes, de précisions quant à leurs compositions, et j’espère ne pas avoir été trop ennuyé, c’était juste pour essayer de vous faire cerner l’univers éclectique de ce « Forever » qui s’annonce comme une petite perle du genre. Perso j’ai apprécié leur démarche qui sait emprunter des couleurs de notes différentes, tout en restant dans une ambiance qui ne doit pas souvent voir la lumière de l’espoir.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports