COEXISTENCE - Flow

Chronique

Pochette de l'album Flow par Coexistence
  1. Carrion Comfort
  2. Web Of Oppression
  3. Twisted Soul
  4. Flow
  5. A Rose To Wither
  6. Lord of War
  7. Unspoken
  8. Seize The Day
  9. Layarteb
  10. Akira

Site(s) du groupe :

MySpace de Coexistence Site web de Coexistence
Par Mindkiller

Publié le 24/01/2012

 

Rhaaa les nouvelles technologies. N’en déplaisent à certains, ça a beaucoup de bon. En effet, sans l’internet, comment un petit français comme Grégory Giraudo aurait pu rencontrer un autre passionné comme Carl Lindquist ? Ce génial guitariste français débarqué d’on ne sait ou réussi à rencontrer ce chanteur suèdois ? Armé de deux ans au conservatoire de musique ainsi que d’un master en musicologie, il rencontre sur la toile, par le biais de Youtube Carl Lindquist qui faisait preuve de son talent en reprenant divers titres connus.

Peu de temps après, les deux compères ayant trouvé beaucoup d’intérêt commun accouche d’un premier EP intitulé Carrion Comfort avant de sortir leur premier album, Flow. Mais quel est donc ce groupe me demanderez-vous ? Et bien Coexistence est du power heavy prog’. Un genre dont j’ai pourtant une sainte horreur. Mais quand on site Dream Theater et Symphony X dans les influences, le projet ne peut pas être mauvais. Ambitieux, certes, mais mauvais, à moins de jouer comme des manches, c’est peu probable. Et en effet, les dix titres présents sur la galette sont d’une qualité rare. Pour ceux qui se souviendraient d’eux, la relève du groupe Headline est assurée. Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas eu un power heavy d’aussi bonne qualité en France.

Tout d’abord les deux titres ouvrant l’album sont deux pépites. L’un déploie toute l’énergie des deux leaders du groupe. Carrion Comfort est donc un titre lourd et puissant (pour ce genre de musique). Énergique tout en gardant une certaine complexité. Les influences de Symphony X se font clairement sentir et ce sera une constante tout le long de l’album. Il en va de même pour Web Of Oppression qui lui lorgnera plus, au niveau de la mise en place du côté de Dream Theater. Encore une fois le son utilisé, et parfaitement rendu grâce à une production exemplaire, qui est très lourd se marie parfaitement à la voix plus en nuances et bien plus légère. Ce mariage est des meilleurs pour ce genre de musique. Après il est clair qu’il faut déjà aimer ce genre de musique, et le gavage qu’on a eu la décennie dernière fait que l’on peut vite en être gavé. Cependant, quand c’est bien exécuté, pourquoi se priver ? Car tout l’album est de ce calibre, quelques plans alambiqués trainent de ci et là, sans pour autant devenir indigeste. C’est donc un voyage musical que nous offre le groupe, surtout avec des titres aussi aérien que la chanson titre : Flow. Un titre pourtant classique pour ce genre de musique mais qui prend malgré tout. Il faut aussi saluer pour cela la mise en place effectuée par la section rythmique qui, tout en laissant la place aux deux chefs de file sait se faire sentir.

Flow est donc un album bien sympathique. Loin des albums de metal progressif indigeste ou la démonstration prime sur la musicalité. C’est un album qui, en fonction de l’état d’esprit prendra plusieurs sens. Un album qui est assez percutant à la première écoute et qui, au fil des écoutes dévoile toutes ses ficelles. Car avant de pouvoir y entendre toutes les subtilités distillées ça et là au travers de ces dix pistes, un bon nombre d’écoutes seront nécessaires. Et une mention spéciale à la ballade A Rose To Wither qui transporte l’auditeur sans soucis grâce à la voix majestueuse de Carl Lindquist et la présence d’une guitare folk très bien sentie.

Un petit OVNI sur la scène française et qui devrait se faire jour plus souvent !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports