COMBICHRIST - We Love You

Chronique

Pochette de l'album We Love You par COMBICHRIST
  1. We Were Made To Love You
  2. Every Day Is War
  3. Can't Control
  4. Satans Propaganda
  5. Maggots At The Party
  6. Denial
  7. The Evil In Me
  8. Fuck Unicorns
  9. Love Is A Razorblade
  10. From My Cold Dead Hands
  11. We Rule The World, Motherfuckers
  12. Retreat Hell Part 1
  13. Retreat Hell Part 2

Site(s) du groupe :

Site web de COMBICHRIST
Par Dzo

Publié le 24/01/2016

Télécharger légalement

Combichrist est un nom incontournable dans la scène électro-Indus actuelle. Les goûts et les couleurs ne se discutant pas, c’est le genre de musique qui sonnera noir ou blanc pour l’auditeur; ou on aime, ou on déteste.

Après un opus paru en 2013 qu’on pourrait mettre à part dans la discographie du groupe (No Redemption étant en fait la bande son du jeu vidéo « Devil May Cry » où seul son leader Andy Laplegua a piloté ce projet), le combo norvégo-américain revient avec We Love you, leur septième album en un peu plus de douze ans d'une carrière prolifique où le groupe a toujours su évoluer et rebondir.

A titre de comparaison avec Today We Are All Demons et Making Monsters (datant respectivement de 2009 et 2010), on se rend compte rapidement que la musique du groupe a évoluée et qu’avec ce nouvel album, les cartes sont complètement redistribuées. Premier gros changement, c’est que la bande à Laplegua s’est octroyé un guitariste, chose qui va sans doute bousculer les mœurs dans la musique d’habitude très électro de Combichrist, même si cette dernière n'est pas présente dans tous les morceaux. La deuxième réside au niveau chant, que je trouve un peu plus hargneux et varié que sur les précédents travaux du groupe.

Et si les précédents albums sont bien mais tout de même un peu linéaire au bout d’un moment, ce nouveau cru m’a très étonné par son contenu très hétérogène.

La première écoute m’a tout de même déstabilisé dans le sens où le groupe divague et se balade dans plusieurs styles différents. En effet, l'album démarre en trombe avec 'We Were Made To Love You' à la structure décousue, arborant un chant particulièrement agressif sur fonds de chœurs de foule qui instaure un petit côté martial palpable. On évolue avec le morceau suivant dans une sphère nettement plus électro avec ‘Every Day Is War’ pour passer à quelque chose de très Rock’N’Roll avec l’entrainant et incontournable ‘Maggots At The Party’, véritable hit de l’album (voir même le meilleur titre que le groupe a pu proposer jusqu'à présent) qu’on n’hésitera pas à se repasser en boucle lors de soirées de beuveries.

Combichrist étonne et n’hésite pas à prendre des risques, quitte à perdre une partie de son public natif. Le résultat en est un album qui ne se laisse à aucun moment gagner par la redondance et la linéarité. Andy La Plegua va même plus loin en proposant un titre en partie acoustique avec le sombre et mélancolique ‘Evil In Me’ qui révèle une nouvelle facette du groupe. Ce morceau s’avère d’ailleurs lui aussi particulièrement réussi.

Que les fans de la première heure se rassurent, on trouve toujours des morceaux qui baignent dans l’électro-Indus (‘Can’t Control’ ou l’excellent ‘Satan’s Propaganda’ avec quelques nuances Dubstep, petite nouveauté là-aussi qui montre le panel d'influences variées de la formation) mais il faudra s’habituer à ce que ces derniers cohabitent avec des titres nettement plus brutaux qui baignent dans un Metal industriel plus conventionnel, l’exemple parfait étant le vindicatif ‘Love Is A Razorblade’ au riff imparable qui doit fait fureur en concert.

On est tenu en haleine jusqu’aux derniers titres, puisque ‘We Rule The World, Motherfuckers’ se veut lui aussi bien direct et tranchant, pour se terminer sur une atmosphère plus calme avec ‘Retreat Hell’ qui se scinde en deux parties, sorte d’interlude atmosphérique ou le frontman terminera seul de déverser sa haine sur le monde (en particulier pour la partie 2).

Vous l’aurez compris, il n’y a vraiment rien à jeter de ce nouveau fleuron qui s'avère sans doute le plus personnel de tous, chaque titre étant réussi et arbore sa propre identité. De ce fait, We Love you demeure l’album le plus varié et abouti de Combichrist, et cette orientation musicale intéressante entre Metal indus et passages électro contemporain présage donc encore de bonnes choses pour la suite, même si le groupe a toujours proposé une musique très catchy jusqu’à présent.

 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports