CONVERGE - All We Love We Leave Behind

Chronique

Pochette de l'album All We Love We Leave Behind par Converge
  1. Aimless Arrow
  2. Trespass
  3. Tender Abuse
  4. Sadness Comes Home
  5. Empty on the Inside
  6. Sparrow’s Fall
  7. Glacial Pace
  8. No Light Escapes
  9. Vicious Muse
  10. Veins and Vails
  11. Coral Blue
  12. Shame in the Way
  13. On My Shield
  14. Precipice
  15. All We Love We Leave Behind
  16. Runaway
  17. Predatory Glow

Site(s) du groupe :

MySpace de Converge
Par Niklas

Publié le 17/10/2012

Télécharger légalement

Que peut on encore écrire sur Converge en 2012? Un tel parcours ne peut que forcer le respect pour ce groupe qui a su rester intègre et fidèle à ses valeurs au fil des années. Des albums tous aussi cultes les uns que les autres qui auront marqué définitivement au fer rouge la Musique extrême des années 2000.
Mais eux, qu'ont ils encore à nous faire partager? Si leur dernier méfait Axe To Fall était de grande classe, il marquait un certain virage.Un virage musical bien sûr, mais laisser également présager quelques interrogations sur la suite. En effet, les (très) nombreux invités présents sur ce précédent opus ne seraient-ils pas symptomatiques d'une baisse de régime, voire d'une forme de démotivation de la part des musiciens. En atteste les nombreux projets parallèles de chacun: Nate Newton chez Doomriders et Old Man Gloom, Ben Koller avec All Pigs Must Die, United Nations, Acid Tiger, Jacob Bannon avec le label Deathwish Inc et ses peintures; et enfin Kurt Ballou et son incontournable studio God City. Et ce titre énigmatique All We Love We Leave Behind, laisserait presque penser au pire...

Aimless Arrows déboule alors avec son lot de riffs sinueux, son couplet ternaire alambiqué, une monté progressive vers un final dévastateur sur une rythmique martiale! Un pure titre estampillé "Converge" qui nous ramène presque 8 ans en arrière dans You Fail Me et son Last Light. La mécanique semble bien huilée et inspirée, l'auditeur est accroché c'est donc parti pour l'atomisation en règle avec l'enchaînement Trespass/Tender Abuse tout deux très bourrins dans des registres tout même différents. Le premier assez Metal avec la double de Koller aux taquets, le second réveillant les racines punk du groupe sans oublier les blasts indispensables à un bon pilonnage de tympans comme à l'époque de No Heroes. Alors un vrai "back to the roots" cette nouvelle galette?

Pas tout à fait, comme l'atteste Sadness Come Home, Glacial Pace ou encore Coral Blue qui montrent que le travail effectué sur Axe To Fall n'était pas vain ou seulement le fruit de collaborations. Ces titres, sans être planant comme un Wretched World par exemple, montrent un visage plus lancinant et tortueux de Converge dans des envolées d'accords, ou des rythmiques assez lourdes. Les mélodies sont travaillées et sombres un peu à la manière de Grim Heart / Black Rose sur No Heroes, en moins étouffant, plus lumineux.

Du côté technique, c'est irréprochable comme d'habitude. Le son concocté par l'ami Ballou colle parfaitement bien à la musique de son groupe, mettant en reliefs ses aspérités, ses paradoxes et donnant toute sa texture au son inimitable de Converge. Les musiciens sont inspirés, les compositions sont tantôt efficaces (50 secondes de No Light Escapes) tantôt ultra peaufinées (All We Love We Leave Behind, Glacial Pace). La prestation de Jacob Banon sort vraiment du lot en variants énormément de registre un peu comme à l'époque de Jane Doe et You Fail Me, de ce point de vue là ce fut une excellente surprise.
Côté artwork, c'est effectivement pas le plus beau, mais loin d'être inintéressant! La version Deluxe recèle un superbe booklet avec des peintures signée Banon absolument splendides pour peu qu'on soit sensible à son art.

Converge signe un véritable chef d’œuvre. Depuis Jane Doe on attendait un album aussi complet et dévastateur qui fasse mouche à la première écoute. Ce All We love We Leave Behind sonne déjà culte et indispensable. Véritablement addictif, il fait bien sûr partie des incontournables albums de 2012, voire peut-être LE meilleur de l'année! Les 17 titres s'avalent d'une seule traite et résistent formidablement bien à l'écoute en boucle, et s'impriment dans la matière grise de façon presque indélébile. Rien n'est à jeter sur ce disque, l'ensemble est d'une cohérence remarquable et très inspiré pour le coup. Album de grande classe et violent à souhait c'est tout ce qu'on demandait.
Converge en a encore sur le pied. Tant mieux.

Amen

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports