CORMORANT - Earth Diver

Chronique

Pochette de l'album Earth Diver par Cormorant
  1. Eris
  2. Daughter of Void
  3. Sold as a Crow
  4. Waking Sleep
  5. The Pythia
  6. Boroken Circle
  7. Mark the Trail
  8. A Sovereign Act

Site(s) du groupe :

MySpace de Cormorant
Par Mindkiller

Publié le 09/06/2014

Télécharger légalement

Bonjour à tous. Une fois n'est pas coutume, c'est d'un groupe dont j'ignorais même l'existence dont je dois faire la chronique du nouvel album. Pourtant le groupe n'est pas totalement un nouveau venu puisqu'il sort avec ce Earth Diver leur troisième album studio en sept années d'existence. D'ailleurs la chronique du premier album avait été faite sur ce webzine par Darkgrinder en 2009. A l'époque, Cormorant officiait dans un death mélodique. Puis un second album est sorti avant d'arriver à l'objet du jour.

Qu'en est-il de celui-ci. Sur le papier le groupe est noté comme du black folk progressif. Si le côté progressif de l'album est plutôt très bien mis en avant, le côté black est plutôt partagé. Tout comme le côté folk en fait. Nous oscillons bien plus entre death et black au gré des titres. Car si Daughters of Void est death, il en est tout autre pour Sold as a Crow qui lui est bien plus black dans son approche. Mais un black modéré, loin de la hargne d'un groupe norvégien par exemple. La longueur des titres aidant aussi à privilégier une ambiance bien plus qu'une brutalité froide et directe. Mais c'est justement là que l'album pêche. Ça manque de hargne. Tout est trop léché, trop doux pour ce genre de musique. Ce même Sold as a Crow est en apparence nerveux, mais laisse vite la place à des mélodies trop mises en avant et avec des soli dignes d'un album de heavy. Alors oui, c'est bien joué, c'est propre, très bien exécuté, mais il manque ce je ne sais quoi pour que ça prenne vraiment. C'est même dommage. Car le groupe possède un potentiel pour faire de très bonnes choses. Mais à trop vouloir travailler les compos, les titres proposés sur cet album perdent en spontanéité et l'album finit par s'écouter en fond sonore sans qu'on y prête vraiment attention. Alors oui, ça et là des éléments vont nous interpeller, comme cette ligne de basse sur Waking Sleep. Mais ces éléments seront rares. D'autant plus que les titres finissent par être indigeste car très long (ce même Waking Sleep fait plus de 9 minutes, A Sovereign Act en fait presque 12...).

Heureusement pour nos américains, l'album bénéficie d'une production soignée et léchée. Mais quand le terme progressif pointe son nez, ce n'est pas étonnant. De plus, les passages ou la basse est plus présente sont bien mis en avant. Tout comme des passages ou les claviers font une brève apparition. Ce son bien dosé n'aide cependant pas à passer outre l'indigestion. Car même si des éléments black sont là, on se retrouve avec un album mou et pénible. Comprenez bien que la technique est là, et surtout, sans en faire de trop, mais l'album ne décolle pas. Rares sont les titres qui vont nous laisser vraiment un très bon souvenir. Et plus l'album passe, plus il devient pénible.

C'est donc un album qui risque de diviser pas mal les fans que Cormorant nous a sorti avec ce Earth Diver. Un album qui aurait pu être bien plus intéressant si moins travaillé au niveau des arrangements. Car c'est le manque de spontanéité qui dessert le plus l'album. Dommage. 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports