COWARDS - Shooting Blanks and Pills

Chronique

Pochette de l'album Shooting Blanks and Pills par Cowards
  1. Hoarse From The Get Go
  2. Last Card
  3. Scarce
  4. Vices & Hate
  5. Arrogant, Unseen
  6. Grand Failure

Site(s) du groupe :

Site web de Cowards
Par Raven

Publié le 24/07/2013

 

Les dérivés du black metal s'étendent de plus en plus avec les genres : autrefois avec les classiques death et thrash metal, maintenant avec les actuels hardcore et sludge metal. L'expression de la noirceur intense dans les notes se multiplie dans les combos qui osent le crossover avec le Malin. C'est le cas avec les Parisiens de Cowards et leur album : Shooting Blanks and Pills.

Cowards s'est formé en 2011. Shooting Blanks and Pills est la première sortie officielle du combo. L'album comporte 6 pistes pour une durée approximative de 38 minutes.

Avant de parler de la musique, la pochette annonce la couleur avec l'accumulation de corbeaux. Le logo du groupe, ainsi que le titre de l'album, dégouline dans cet amas de noirceur et de tristesse.

Avec Shooting Blanks and Pills, la musique noire de Cowards va dégouliner dans nos oreilles pour nous rendre mal à l'aise.C'est l'angoisse du début à la fin.

En effet, dès le premier titre avec Hoarse from the Get Go, le gros son sludge nous écrase. Il n'y a aucune pitié dans les rythmes et les ambiances. La basse groove avec les morts, et les relents black metal se font bien entendre. Le chant sort des tripes. Ce début d'album est percutant. La suite avec Last Card qui installe définitivement le chaos de Shooting Blanks and Pills. Les notes sont dignes d'un rouleau-compresseur qui nous écrase doucement, mais sûrement. La musique des Cowards est angoissante.

Le titre Scarce fait son apparition. Le début de la chanson est très calme. Il y a beaucoup de tristesse dans les notes. La basse apporte toujours son lot de groovitude. Le chant hardcore arrive par la suite. Dans ce morceau, le feeling est très saisissant, et le groove morbide s'installe pour de bon à partir de la deuxième moitié de la chanson. Il y a quelque chose qui se dégage à l'écoute de Scarce, qui sonne très Eyehategod, et c'est pas pour me déplaire, bien au contraire. Pour moi, c'est le meilleur morceau de l'album.

On retourne dans l'oppression avec Vices & Hate. Dans ce titre, il y a : du gros rythme sludge, du groove, un chant hardcore bien haineux, et les relents black metal pour tendre ce tout vers le négatif absolu. Cette chanson est addictive, donc efficace. Arrogant, Unseen est un morceau très court, avec un feeling plus rock'n roll que les autres. Et le dernier titre de l'album, Grand Failure, qui est en quelque sorte un résumé musical de Shooting Blanks and Pills.

Les corbeaux de Cowards ne laissent aucune miette. Avec Shooting Blanks and Pills, ils ont dévoré le peu d'âme de l'auditeur pour le faire perdre définitivement. Cet album est gras, et suinte la noirceur, le désespoir. Les 6 titres suffisent amplement pour alimenter le mal-être et les angoisses de l'auditeur. Musicalement, c'est un sludge de bonne qualité, avec les compléments hardcore et black metal qui apportent un plus malsain à Cowards. Shooting Blanks and Pills devrait satisfaire les amateurs du crossover avec le Malin : c'est-à-dire le sludge, le hardcore, et le black metal.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports