CROBOT - Something Supernatural

Chronique

Pochette de l'album Something Supernatural par Crobot
  1. Legend of the Spaceborne Killer
  2. Nowhere to Hide
  3. The Necromancer
  4. La Mano de Lucifer
  5. Skull of Geronimo
  6. Cloud Spiller
  7. Fly on the Wall
  8. Night of the Sacrifice
  9. Chupacabra
  10. Wizards
  11. Queen of the Light

Site(s) du groupe :

MySpace de Crobot Site web de Crobot
Par Carole

Publié le 23/10/2014

Télécharger légalement

Brandon Yeagley : chant, harmonica

Chris Bishop : guitare, chant

Jake Figuroa : basse

Paul Figuroa : batterie

 

Sortie : 27-10-2014 

Label : Nuclear Blast

 

http://www.crobotband.com

https://www.facebook.com/Crobotband

http://www.nuclearblast.de/crobot

 

 

Waouh ! Voilà le premier mot qui m’est venu en bouche lorsque j’ai découvert CROBOT. Un son de guitare d’enfer, et une voix, une vraie voix, incroyablement juste ! Pour vous situer un peu le niveau, celle-ci m’a tout de suite fait penser à celle d’Andrew Stockdale de WOLFMOTHER.

 

« Legend Of The Spaceborne Killer » va tout de suite mettre tout le monde d’accord. C’est le 1er morceau de cet album que j’ai entendu, grâce au clip que voici :

 

 

Il y a cette chaleur du vintage que j’adore. C’est groovy à souhait, chantant. 

Allez, sors ton velour côtelé et laisse-toi pousser la moustache !

 

La touche mystique est là également, rien qu’à lire certains titres : « The Necromancer », « La Mano de Lucifer », « Night Of The Sacrifice » ou encore « Wizards ».

 

Les trois premiers titres sont très rythmés et tiennent l’auditeur en haleine, lui interdisant presque de reprendre son souffle, tant c’est intense.

Puis arrive « La Mano de Lucifer », qui commence avec un magnifique riff de guitare, d’une douceur absolue. La voix de Brandon Yeagley se pose, presque plaintive. Punaise, c’est magnifique !

Un titre bluesy comme on n’en fait plus. On peut aussi noter que Chris Bishop sait faire parler / chanter / pleurer sa guitare.

 

D’après le groupe, « Skull Of Geronimo » serait le titre le plus représentatif de CROBOT. C’est alors hyper funky.

 

Certains titres ont le groove d’un bon Led Zep’. Excusez mes mots, mais ça change tellement de bon nombre de merdes modernes. Ça réchauffe les oreilles et le coeur.

 

Le voyage dans le temps se cloture sur une belle balade « Queen Of The Light ». On calme le jeu, c’est plein d’émotions. Un magnifique morceau, un de mes préférés sur cet album d’ailleurs.

 

Alors certes ils ne réinventent pas le genre, mais le remettent au goût du jour, et de manière impeccable. Merci CROBOT de faire en sorte que de la musique d’une telle qualité existe encore.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports