CROSSING THE RUBICON - Crossing The Rubicon

Chronique

Pochette de l'album Crossing The Rubicon par Crossing The Rubicon
  1. Alea Jacta Est !
  2. Brutal Duke
  3. Fuck Pasteur, This Is Rage !
  4. Barely Legal
  5. Péloponnèse
  6. The Paris Chain Saw Massacre
  7. A Smile
  8. Dorsal Architect
  9. Dynamo
  10. Kalisterra’s Cubes
  11. Mathematical Boys Lover
  12. Romantically Done
  13. In Their Lovin’ Memories

Site(s) du groupe :

MySpace de Crossing The Rubicon
Par .:Niklas:.

Publié le 13/07/2009

 

.: Stoner Punk Hardcore:.

On en a longuement parlé de la grosse vague stoner frenchie qui est en train de déferler sur l’hexagone. Du stoner sous toutes les coutures, Desert Rock classieux (Rescue Rangers), Southern Rock couillu (Mudweiser) ou Stoner Hardcore gras qui déboite quelques épaules (Drawers)… Restait plus qu’à mélanger tout ça et d’y ajouter la bonne dose de Punk ! C’est en effet ce que nous proposent les gaziers de Crossing The Rubicon, un mélange de Stoner Punk Hardcore via ce premier full length éponyme.

Si l’artowork laissait présager un beau bordel, au final c’est bien pire que cela ! Complètement déjanté, leur mix de Hardcore’n’Roll et de Metal-Stoner est détonnant ! Et cela malgré une entrée en matière pas très entrainante (« Alea jacta est ! »), les festivités commencent réellement, avec un « Brutal Duke » à la basse caverneuse !... Pas de doute c’est du couillu !
Mais les Parisiens se démarquent par leur facette rock’n’roll omniprésente, notamment sur les guitares dont les riffs ne sont pas noyés sous une trop grosse saturation. Néanmoins, une grosse filiation punk-hardcore dans le riffing est indéniable ! Vocalement, l’homme s’en donne à plein poumons, même si on pourrait titiller sur un certain manque de relief, de nuances ; Alexandru met un point d’orgue à montrer qu’il a la rage.

Et qu’il est bon d’entendre un skeud aussi énergique et rugueux, mais qui transpire le fun ! La castagne est garantie, mais point de violence gratuite on privilégie le groove et la simplicité (point de double pédale ici !). Peu de répits pour l’auditeur, le quartet reste pied au plancher sur les treize titres !
On pourrait regretter une certaine redondance, mais elle est gommée par l’énergie débordante qui émane des compositions.

Pour situer à peu près Crossing The Rubicon, on pourrait citer The Bronx, ou Unsane mais la sauce des CTR est bien originale (et de chez nous !). Pas grand-chose à jeter, tout est à prendre (dans la gueule) dans cet album au charme et à l’énergie saillante. Alors, toi aussi vient prendre ta baffe pour une dizaine d’euro chez la Guerilla Asso.

http://www.guerilla-asso.com

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports