CULT OF ERINYES - Golgotha

Chronique

Pochette de l'album Golgotha par Cult Of Erinyes
  1. Anima (intro)
  2. The Glowing Embers
  3. The Year All light Collapsed

Site(s) du groupe :

MySpace de Cult Of Erinyes
Style : voir chronique
Par Frigid

Publié le 26/02/2011

 

(Black métal: 7/10)

« Golgotha », le premier EP des 3 belges du groupe « Cult Of Erinyes » s'avère être une bien bonne découverte. Composé de 3 morceaux seulement, l'album a le mérite de vouloir nous en faire écouter plus et plus longtemps, ce qui en soit est déjà une réussite.

Moi qui ne suis pas du tout supportrice des morceaux introductifs, voilà que ça attaque par plus de 3 minutes d'intro / ambient qui dure..duure. Difficile d'en dire quoi que ce soit de constructif car une fois les 2 morceaux suivants écoutés, on l'oublie totalement, ce qui d'un coté sous-entend que la suite est suffisamment réussie qu'on ne leur en tienne pas rigueur, mais qui de l'autre rappelle qu'elle est assez peu nécessaire.

On passe enfin à table avec « The Glowing Embers » un vrai et bon morceau qui rassasie. Simple et « moderne », il offre un son propre et plaisant parfaitement complété par une voix pleine de variations maitrisées. Le chant est agressif et bien incarné, mais c'est de prime abord une voix dont on a l'habitude. Heureusement celle ci est relevée par de petites pointes de chant clair bien original et quasi heavy, qui lui font prendre tout son sens et son efficacité.

Le 3ème et dernier morceau intitulé « The Year All Light Collapsed » fonctionne autour du même principe. Riff calme et lancinant qui ne révolutionne rien, mais qui colle bien avec les interventions du chanteur. Je regrette un peu le manque de changements car on comprend assez vite leur recette.
Il faudrait que la sensation de surprise que procure parfois la voix puisse venir de tous cotés et de tous les autres instruments.

Un calme apparent, bouleversé ça et là par des interventions biens pensées, voilà l'arrière goût que me laisse ce dique. Golgotha me procure une sensation proche de celle que m'avait laissé l'album « Privilegivm » de Secret Of The Moon. Une originalité subtile et « cérébrale » qui touche les neurones d'abord et encore plus agréablement les tripes ensuite.

Seule remarque, la sensation d'une noirceur qui manque de pulsions véritables. Elle est trop maitrisée et millimétrée. Le groupe cite des influences telles que Watain, Craft ou Mayhem, et bien que je comprenne cette filiation , ils auraient à mon sens besoin d'expérimenter quelque chose de moins propret et de plus sincère. Y mettre un peu plus de liberté et d'improvisation, car alors que les Papas précités empestent la viande morte et l'alcool, ces 3 belges fleurent encore trop la savonnette à l'amande douce.
Quoi qu'il en soit c'est un groupe que j'ai pris plaisir à écouter en boucle, je ne doute ni de leur talent ni de leur intelligence. J'attends la suite avec impatience.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports