DACAST - Smooth As A Riot

Chronique

Pochette de l'album Smooth As A Riot par Dacast
  1. Da Riddle
  2. Smooth As A Riot
  3. Animality
  4. The Throne Part I
  5. The Throne Part II
  6. Al Ard
  7. An Ordinary Drill
Style : voir chronique
Par Niklas

Publié le 26/05/2008

 

(Metalcore aux tendances math)

Dacast, c’est quatre garçons d’horizons musicaux variés qui décident en 2002 de former un groupe. Les compos se veulent riches et métissées par les différentes influences de chacun. C’est ainsi que Dacast sort son premier quatre titres sous le nom de « Undertown Experiment ». Quelques années plus tard, et quelques concerts plus tard, le groupe revient avec "Smooth As A Riot", un sept titres enregistrés en 2006 "à la maison".
Voyons donc ce que le maxi en question a dans le ventre.

Le paradoxe chez nous, c’est que d’un côté les auditeurs (et donc toi, cher lecteur) aiment bien les étiquettes, histoire de bien définir dans quelle direction va frapper le combo. Et de l’autre les groupes qui se donnent un mal fou à sortir des sentiers battus. Pas de quoi nous faciliter la tâche à nous, les chroniqueurs. Mais pourquoi parler de ça maintenant ? Et bien tout simplement, parce que Dacast, semble jouer tout au long des 35 minutes sur le paradoxe et les oppositions.
"Smooth As A Riot" ou "calme comme une émeute", titre évocateur jouant sur la même corde paradoxale que leur musique. Cette dernière plutôt sombre et complexe qui jongle avec malice et talent entre les passages hardcore et les accalmies.
Le CD s’ouvre sur deux brûlots forgés dans le métal le plus pesant et malsain. Une sorte d’enfant illégitime de Converge et Meshuggah qui hurle pour faire entendre sa voix ! Des riffs complexes sur une rythmique décalée s’entrechoquent derrière un chant puissant et d’une variété déconcertante. En effet, il se veut guttural ou écorché parfois même clair, avec des phrasés inventifs empruntant au hardcore, au grind et quelque fois au hip-hop ! Les instruments iront puiser leur inspiration dans le hardcore, le metal et même dans le jazz, jusqu’au tréfonds du death.
Qualifier Dacast de Mathcore serait réducteur. Certes l’harmonie dissonante entre le hardcore et la mélodie est palpable, tout comme la complexité des rythmes inhérente au genre. Mais Comme le prouve le titre "Throne Part II", le groupe peut envoyer le bois de façon efficace en prévoyant quelques bouffées d’air Jazzy pour l’auditeur décidément bien secoué à l’écoute du maxi.
Soulignons également les deux morceaux qui se démarquent nettement des sept autres, à savoir, "Throne Part I", un morceau calme qui progresse vers une rage maîtrisée et retenue. Puis le très riche "An Ordinary Drill" long et technique morceau qui clôture en beauté le CD.

Les influences fortes suscitées par le maxi, en plus de celles que j’ai pu évoquer, permettent de tenter de situer la richesse de ce « Smooth As A Riot » qui jouit d’une sincérité et d’une bonne exécution, que la diversité des styles entremêlés ne vient jamais perturber mais au contraire accentuer. Cependant, ces mêmes références peuvent encore se sentir trop pesante, ce qui est normal et pardonnable pour un jeune groupe. Jeune groupe, certes, mais qui offre d’excellents moments. Dacast, une prometteuse machine de guerre à suivre de très près. N’hésitez pas à vous procurer ce maxi qui est à ranger entre Meshuggah et Converge. D’excellents moments on vous dit !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports