DARK TRANQUILLITY - Construct

Chronique

Pochette de l'album Construct par  Dark Tranquillity
  1. For Broken Words
  2. The Science of Noise
  3. Uniformity
  4. The Silence in Between
  5. Apathetic
  6. What Only You Know
  7. Endtime Hearts
  8. State of Trust
  9. Weight of the End
  10. None Becoming

Site(s) du groupe :

Site web de  Dark Tranquillity
Par olivier no limit

Publié le 31/05/2013

Télécharger légalement

Il est là ! Le dernier Dark Trankillity.

Depuis que In Flames est mort, avec son « Sounds of a Playground Fading » sans vie et sans magie (du moins cet avis n’engage que moi), quand je pense à Göteborg, patrie du death melo, Dark Trankillity me vient naturellement à l’esprit comme une des dernières valeurs sure du genre. Est-ce toujours le cas avec leur dernier opus « Construct »que l’on attendait depuis trois ans ?

« Construct » sur la lancée de leur dernier album «We Are the Void » paru en 2010, donne la part belle aux atmosphères, aux ambiances noires et désenchantées. Pas de doute, ici tout est sombre. Contrastes entre instants électriques et ambiants comme sur «For Broken Words », cela insuffle à leur death un petit quelque chose de grog.

Après n’ayez pas peur, l’électricité, la rage, sont toujours présentes mais de manière plus parcimonieuse, plus alternée.

Quelques exemples.

Certains titres comme “The Science of Noise” ou “Weight of the End” portent en eux la marque de fabrique du groupe, de ces mélodies magiques qui vous procurent un plaisir unique totalement absent maintenant de ce que produit In Flames.

« Uniformity », quant à lui aborde d’autres rives ; il possède quelque chose de presque dark. Dalleurs quand la voix devient claire, on n’est pas loin du gosier de celui de Depeche Mode !

Par contre quand « Apathetic » déboule, on se retrouve propulsé sur des rails surchauffées.

Et puis des morceaux comme «. What Only You Know » et « State of Trust” sont à la jonction de leurs deux facettes: l’une death l’autre plus “ambiant”, plus soft.
Alors que puis-je dire de tout cela ?

Perso j’aime leurs titres les plus death comme « The Science of Noise », « Apathetic », « Endtime Hearts », « Weight of the End”.

Ensuite cette rondelle est honnête, travaillée et les titres sont agréables. Même si leur nouvelle direction musicale ne m’emballe pas toujours, le potentiel artistique de ces musiciens est toujours présent et dans le chemin emprunté ils s’affirment comme des créateurs doués.

Pour conclure, comment vous dire cela ?

Je serai là pour leur prochain album, curieux de savoir ce qu’ils vont encore nous pondre. Ils n’ont jamais vendu leurs âmes au dieu business, ils ont tout au long de leur carrière fait ce qu’ils avaient envie de faire et, je ne sais pourquoi, dans la liberté de leur démarche artistique ils me rappellent Lost Paradise, pas pour leur style, mais pour leur façon d’évoluer.

Un album qui se doit d’être écouté plusieurs fois pour en apprécier pleinement toutes les facettes.

 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports