DEADLY SIN ORGY - End of Life EP

Chronique

Pochette de l'album End of Life EP par Deadly Sin Orgy
  1. Fist Fucking Fairness
  2. Victory is Mine
  3. Barbar is a Cunt
  4. Progeria Fever
  5. In the Name of Death Metal
  6. Insane Tragedy

Site(s) du groupe :

MySpace de Deadly Sin Orgy
Par Raven

Publié le 06/10/2011

 

Deadly Sin Orgy voit le jour en 2008 par l'intermédiaire de Gino. A la base projet personnel, DSO se transforme en groupe pour reprendre les compos de son géniteur, et ainsi pratiquer un death metal très violent. Le groupe franco-suisse sort son premier album, Cape Fear, en 2010. Après pas mal de concerts et 2 tournées à Cuba, DSO sort cette année un EP intitulé End of Life. Le line-up actuel du groupe est composé de Gino à la guitare, Glerr au chant, Glycy à la batterie, et les 2 nouveaux arrivants : Raphael à la guitare, et Cyril à la basse.

Qu'en est-il de cet EP ?!

DSO marque tout de suite un bon point avec la pochette. Cette illustration sur fond blanc, avec un fœtus agonisant, intrigue et attire tout de suite l'oeil. L'artwork est à la fois classe, sobre, et surtout glauque. Pour un groupe de brutal death metal, le côté glauque dans une illustration est important, mais c'est surtout dans la musique qu'elle prend toute sa signification.

End of Life est composé de 6 titres, pour une durée totale de plus de 20 minutes.

Quid des 6 morceaux ?!

L'EP commence avec la chanson : Fist Fucking Fairness. Le début du morceau met tout de suite dans l'ambiance, avec le son et la voix très death de Glerr. Le rythme de la chanson monte crescendo. L'EP prend une dimension supérieure avec le deuxième morceau : Victory is Mine. Il y a toujours cette montée en puissance dans l'ambiance, et ces torrents de riffs ravageurs afin de déstabiliser l'auditeur, et prendre l'avantage sur lui. Des relents black metal se font ressentir à l'écoute des 2 premières chansons. Barbar is a Cunt est un titre typique de brutal death metal entre les blastbeats, l'enchainement des riffs, et les growls de Glerr. C'est la guerre avec ce morceau. La chanson suivante, Progeria Fever, présente plus de technique, du groove (avec ses passages slappés à la basse), et encore une fois beaucoup de violence. Ce morceau résume le mieux toute la richesse des compositions de DSO. D'ailleurs, Progeria Fever a fait l'objet d'un clip vidéo. In the Name of Death Metal est le morceau court et efficace de death metal (!) par excellence, avec son côté extrême, une batterie qui pilonne, et une voix qui écrase tout sur son passage. End of Life se termine avec : Insane Tragedy. C'est une chanson courte qui conclue l'EP de manière brutale, et qui achève l'auditeur une bonne fois pour toute !

Deadly Sin Orgy voit le jour en 2008 par l'intermédiaire de Gino. A la base projet personnel, DSO se transforme en groupe pour reprendre les compos de son géniteur, et ainsi pratiquer un death metal très violent. Le groupe franco-suisse sort son premier album, Cape Fear, en 2010. Après pas mal de concerts et 2 tournées à Cuba, DSO sort cette année un EP intitulé End of Life. Le line-up actuel du groupe est composé de Gino à la guitare, Glerr au chant, Glycy à la batterie, et les 2 nouveaux arrivants : Raphael à la guitare, et Cyril à la basse.

Qu'en est-il de cet EP ?!

DSO marque tout de suite un bon point avec la pochette. Cette illustration sur fond blanc, avec un fœtus agonisant, intrigue et attire tout de suite l'oeil. L'artwork est à la fois classe, sobre, et surtout glauque. Pour un groupe de brutal death metal, le côté glauque dans une illustration est important, mais c'est surtout dans la musique qu'elle prend toute sa signification.

End of Life est composé de 6 titres, pour une durée totale de plus de 20 minutes.

Quid des 6 morceaux ?!

L'EP commence avec la chanson : Fist Fucking Fairness. Le début du morceau met tout de suite dans l'ambiance, avec le son et la voix très death de Glerr. Le rythme de la chanson monte crescendo. L'EP prend une dimension supérieure avec le deuxième morceau : Victory is Mine. Il y a toujours cette montée en puissance dans l'ambiance, et ces torrents de riffs ravageurs afin de déstabiliser l'auditeur, et prendre l'avantage sur lui. Des relents black metal se font ressentir à l'écoute des 2 premières chansons. Barbar is a Cunt est un titre typique de brutal death metal entre les blastbeats, l'enchainement des riffs, et les growls de Glerr. C'est la guerre avec ce morceau. La chanson suivante, Progeria Fever, présente plus de technique, du groove (avec ses passages slappés à la basse), et encore une fois beaucoup de violence. Ce morceau résume le mieux toute la richesse des compositions de DSO. D'ailleurs, Progeria Fever a fait l'objet d'un clip vidéo. In the Name of Death Metal est le morceau court et efficace de death metal (!) par excellence, avec son côté extrême, une batterie qui pilonne, et une voix qui écrase tout sur son passage. End of Life se termine avec : Insane Tragedy. C'est une chanson courte qui conclue l'EP de manière brutale, et qui achève l'auditeur une bonne fois pour toute !

L'écoute des 20 minutes de End of Life laisse des séquelles dans les oreilles. Cet EP de Deadly Sin Orgy remplit sa mission d'abattre les pauvres tympans de l'auditeur avec son brutal death metal.

La musique de DSO jouit d'une bonne production pour le genre pratiqué. Le son des instruments est conforme au style. Le gros point fort de l'EP revient au chant de Glerr qui fait nettement la différence.

End of Life ne présente pas vraiment de point faible à mon gôut, peut-être seulement la présence que de 6 morceaux ?!

Ce n'est qu'un EP, et si les prochaines compositions restent de ce niveau, le meilleur est à venir.

En conclusion, Deadly Sin Orgy nous a sorti avec End of Life, un très bon EP avec des morceaux tranchants, et d'une redoutable efficacité. La musique des DSO est un brutal death metal de bonne came, qui lorgne de temps en temps avec le black metal dans ses ambiances. Voilà un groupe qui mérite de se faire connaître davantage, et qui j'espère trouvera un label pour la sortie de leur prochain album.

A tous les amateurs de musique ultra-violente, je vous conseille de découvrir ce groupe : Deadly Sin Orgy.

La musique de DSO jouit d'une bonne production pour le genre pratiqué. Le son des instruments est conforme au style. Le gros point fort de l'EP revient au chant de Glerr qui fait nettement la différence.

End of Life ne présente pas vraiment de point faible à mon gôut, peut-être seulement la présence que de 6 morceaux ?!

Ce n'est qu'un EP, et si les prochaines compositions restent de ce niveau, le meilleur est à venir.

En conclusion, Deadly Sin Orgy nous a sorti avec End of Life, un très bon EP avec des morceaux tranchants, et d'une redoutable efficacité. La musique des DSO est un brutal death metal de bonne came, qui lorgne de temps en temps avec le black metal dans ses ambiances. Voilà un groupe qui mérite de se faire connaître davantage, et qui j'espère trouvera un label pour la sortie de leur prochain album.

A tous les amateurs de musique ultra-violente, je vous conseille de découvrir ce groupe : Deadly Sin Orgy.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports