DEATHADORN - Deathadorn

Chronique

Pochette de l'album Deathadorn par Deathadorn
  1. Monastic mulkcarnage
  2. Spectre
  3. Submission
  4. Pitance of the slaves

Site(s) du groupe :

MySpace de Deathadorn
Style : voir chronique
Par Totaldeath

Publié le 06/01/2009

 

Style: Thrash / Death Metal

Deathadorn !?! kesako ?
Formé en 2003 par 2 frangins qui en avaient peut-être marre de se taper sur la tronche à longueur de journée à grands coups de baguettes et de guitare, et de la rencontre du reste de la troupe, Deathadorn sortira 2 démos respectivement en 2005 et 2007 avant de s’attaquer à du dur avec cet EP qui, vu le format, sert à présenter plus professionnellement le groupe.
Constitué de 3 titres + 1 intro, ce qui d’un côté fait un peu court je le conçois, permet quand même de présenter un groupe qui en veut, je m’explique :

Livret cartonné ½ A4 contenant l’EP, stickers, couverture noire faisant bien ressortir le logo (assez sympathique d’ailleurs), information intéressante malgré le manque de la bio (ben oui les gars, j’allais pas vous brosser dans le sens du poil pendant toute la chronique quand même !!), il n’en fallait pas beaucoup plus pour moi qui suis grand amateur de ces petits « package promo » attirant l’œil à sa sortie de l’enveloppe. Par contre je n’ai absolument pas compris le design verso représentant une demoiselle sur une plage ainsi qu’un cornet de glace….image subliminale ?? !

Musicalement, pas de fioriture ou bien très peu ! Une intro qu’ils auraient pu remplacer par un « vrai » titre, et c’est parti pour à peu près 12 minutes de Thrash Metal actuel avec une nette tendance au groove. Les guitaristes ont particulièrement bien fourni les titres avec riffs donnant dans la mélodie assez proche d’un Testament sur certains passages (« Submission »). La batterie, elle aussi, tire bien son épingle du jeu et est particulièrement véloce sur les blast et autres changements de cap musical…. La basse, bien que présente surtout en tendant bien l’oreille, fait son travail correctement en arrondissant de son timbre bien métallique et aurait pu bénéficier d’un mixage avec plus de présence…
Quant au vocaliste, une éruption sonore sortant des sa gorge (profonde ?) qui, pour une fois et même si il n’y a pas beaucoup de variations, ne fatigue pas les oreilles au bout de 3 titres !

Finalement, autant l’EP est court en minutes et encore plus en titres puisque je ne compte pas l’intro, autant c’est une carte de visite très valable pour le groupe, avec son lot de ressemblance bien sûr, sur certaines parties musicales mais au vu du nombre d’années que comptabilise le groupe, il est à parier que cela pourrait donner quelque chose de vraiment intéressant dans l’avenir. Il ne reste plus au groupe qu’à confirmer cela avec leur 1er album à l’automne 2009 !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports