DEEP PURPLE - Infinite

Chronique

Pochette de l'album Infinite par DEEP PURPLE
  1. Time for Bedlam
  2. Hip Boots
  3. All I've Got Is You
  4. One Night in Vegas
  5. Get Me Outta Here
  6. The Surprising
  7. Johnny's Band
  8. On Top of the World
  9. Birds of Prey
  10. Roadhouse Blues

Site(s) du groupe :

Site web de DEEP PURPLE
Style : voir chronique
Par olivier no limit

Publié le 06/05/2017

Télécharger légalement

Ils étaient là au début et quand ils sortirent « In rock » ce fut une révolution : la musique devint bruyante et acrobatique. En ce qui me concerne, un album qui m’a marqué au fer rouge et qui a fait que je ne puisse plus me passer de hard rock et de metal…..un contrat à vie ! Bref, alors c’est sûr JON LORD n’est plus et BLACKMORE vibre dans d’autres gammes musicales, mais même si STEVE MORSE et DON AIREY ne les remplacerons jamais malgré leur immense talent, et bien il n’empêche que ce « Infinite » est vraiment un bonne surprise.

 

 Ne reviendra jamais l’époque bénie de « Machine Head », mais comparé à l’excellent « Now What?! » qui était plutôt prog, ce nouvel opus du POURPRE PROFOND possède quelques qualités pas dédaignables qui le rapproche d’avantage du DEEP PURPLE des origines. Enregistré par Bob Ezrin, cet album revient aux fondamentaux du groupe avec des riffs « made in Deep Purple » sur des titres comme le rapide « Time for Bedlam », « Hip Boots », sans oublier le mélodieux« All I've Got Is You «. Il y a aussi « One Night in Vegas »ou « Johnny's Band », deux titres qui possédent non pas du groove mais de ce swing hard rock propre au groupe. D’ailleurs « One Night in Vegas » est nanti d’un refrain plutôt accrocheur. Dans ces compositions, DON AIREY et MORSE épousent vraiment le style du groupe et nous offrent une kyrielle de solos pas piqués des hannetons qui sont aussi la marque de fabrique de la formation légendaire.

 

 On a également droit à des compositions plus prog, comme « Birds of Prey », voire plus planantes tel ce « The Surprising » qui sont plus dans les cordes des deux solistes. La voix de Ian Gillan, même si elle ne monte plus autant dans les aigues qu’avant, n’en demeure e pas moins chaude et pleine de feeling. Quant à la paire Glover/Paice, elle toujours aussi efficace et quand sur « Get Me Outta Here », le batteur joue lourd et lent il le fait avec une frappe qui n’appartient qu’à lui. Que vous dire de plus ? Je reste un inconditionnel d’album comme « In rock », « Machine Head », live in Japan », « Fireball », « Who Do We Think We Are », mais quand j’écoute ce « Infinite », je me dis que ces mecs s’en sortent avec plus que les honneurs car ce sont des musiciens hors pairs qui arrivent encore à nous donner un plaisir certain. Respect .

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports