DEEP PURPLE - Now What?!

Chronique

Pochette de l'album Now What?! par DEEP PURPLE
  1. A Simple Song
  2. Weirdistan
  3. Out of Hand
  4. Hell to Pay
  5. Body Line
  6. Above and Beyond
  7. Blood from a Stone
  8. Uncommon Man
  9. Après Vous
  10. All the Time in the World
  11. Vincent Price

Site(s) du groupe :

Site web de DEEP PURPLE
Par olivier no limit

Publié le 06/05/2013

Télécharger légalement

DEEP PURPLE ! 1970, la terre tremble quand ils sortent « In Rock », un album « énorme » qui va changer la donne et imposer le hard rock de par le vaste monde.

 S’ensuivent : Fireball, Machine Head, Made in Japan, Who Do We Think We Are, certainement la meilleure période du Pourpre Profond. Ensuite, il y eu des départs, des arrivées (Coverdale), la fondation de groupes comme Whitesnake, Rainbow, toute une genèse etc., etc. La reformation en 1984 avec Perfect Strangers

Alors des décennies après, alors que Jon lord n’est plus, que Steve Morse remplace depuis longtemps le guitariste fou Blackmore peut-on encore dire que Deep Purple peut nous séduire ? Surtout que « Rapture of the Deep », paru en 2005, n’avait pas remué les foules.

Toutes premières impressions :

Il est bien meilleur que « Rapture of the Deep », pas de commune mesure, que ce soit au niveau de l’inspiration, de la finition, de la nomenclature des titres.

 On se dit à l’écoute des riffs de « Après Vous », «A Simple Song », que Deep Purple fait …du Deep Purple. Les refrains accrochent, la section rythmique est d’anthologie, quant aux joutes guitares/clavier c’est du pur bonheur.

 Cependant…. quand Don Airey et Steve Morse s’expriment ils le font avec un talent digne des plus grands, mais cet album est marqué par l’empreinte « prog ». Même sur «Uncommon Man « , le son du clavier me fait penser à un vieux E. L. P (Emerson, lake And Palmer, groupe progressif des 70’ connu pour sa démésure scénique). Ils ne sont pas Jon lord et Ritchie Blackmore et c’est là, pour un vieux fan de la première heure comme moi, le hic.

Du coup je regrette qu’il n’y ait pas plus de mordant, d’agressivité, de ces joutes musicales qui firent de ce combo une des premières légendes du hard rock. En plus Gillan a perdu de son coffre , il est plus modéré au niveau du gosier, même s’il chante bien mieux que pas mal de ses jeunes confrères. Sa voix reste chaude mais a maintenant besoin de plus d’effets pour s’exprimer.

 VOILA J’AURAI PU EN RESTER Là ! SAUF …QUE

 Après avoir écouté cet album en long et en large, je suis obligé d’admettre quelque chose. Morse et Airey créés l’exploit de garder le feeling Deep Purple tout en y apportant leur patte.

De plus même si je l’aurai voulu un peu plus furieux une chose devient évidente : cet album est simplement …bon !!!

Quand on admet que ce qui a été n’est plus, on se dit que cette galette mixée par Bob Ezrin est attachante et qu’elle ne devrait peut -être pas surprendre mais en tous les cas rassurer : c’est du bon boulot faisant preuve de finesse à défaut d’un petit manque de rage. ils savent mettre en place des ambiances, des émotions, des contrastes, des mélodies qui n'appartiennent qu'à eux.

Jon rassure toi : Le pourpre Profond est toujours en vie !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports