DEFICIENCY - The dawn of consciousness

Chronique

Pochette de l'album The dawn of consciousness  par DEFICIENCY
  1. The Prodigal Child
  2. Unfinished
  3. A Prospect Of Traveling Beyond
  4. Those Who Behold
  5. The Introspection Of The Omnipotent
  6. The Flaw
  7. Stronger Than You
  8. A Way Out Of Nowhere
  9. The Experiment
  10. The Curse Of Hu's Hands

Site(s) du groupe :

Site web de DEFICIENCY
Style : voir chronique
Par olivier no limit

Publié le 03/03/2017

 

Réveillez-vous !« The dawn of consciousness » du groupe de thrash Lorrain DEFICIENCY arrive. Que de chemin parcouru pour ce groupe qui a commencé petit puis a fini par ouvrir pour TESTAMENT il y a une paire d’année à Metz. Pour cette troisième offrande ils ont adopté une démarche musicale essayant de rallier une bonne partie de ce qui fait leur personnalité. Je m’explique.

 

 En 2011 ils sortent « State of Disillusion » un album qui se situe plutôt dans la gamme d’un heavy thrash légèrement mâtiné de death mélo, voire de metalcore ; un premier essai qui laisse présager d’un certain potentiel quoique possédant quelques longueurs. en 2013, c’est au tour de « The Prodigal Child » de voir la vie. Là, ils franchissent une étape via un thrash moderne, mélodique et technique. Pour le premier opus, on pensait un peu à des groupes comme TESTAMENT, DEATH ANGEL, là on va plutôt vers des combos comme SOILWORK ou MACHINE HEAD. Et ce « The dawn of consciousness » est plutôt une synthèse de leur parcours, entre » un peu » old school et modernité….sans longueurs, avec en plus une cohésion, une maturité et un savoir-faire indéniable.

 

Du thrash old school on en retrouve les riffs comme sur « Another fall to come » ou bien « Hearless hope ». Mais quand à leur musique ils rajoutent du hardcore, tel ce “ From a less to a greater perfection”, on peut alors penser à du THE HAUNTED. Ils aiment aussi à emprunter une route plus sombre sur « The upriser ».Bref, Là on ’est dans le côté brut de la Bête. Après, on reste tout de même dans une musique moderne et l’aspect vieille école ne sert que de « coup de massue » le temps d’un plan de guitare. N’oublions pas que leur tasse de thé est de pratiquer un thrash mélodique et ils ne s’en privent pas. Pour se faire ils voyagent sur pas mal de chemins différents. Ils peuvent se montrer carrément metalcore le temps d’un « Face the world we experience » et j’avoue, histoire de gout, que c’est le morceau que j’aime le moins : bien construit et bien exécuté mais déjà entendu tant de fois. Ils affectionnent aussi de se parer des couleurs du death melo (The upriser, another fall to come) et posent de manière discrète ou plus accentuée une patte progressive et technique tout au long de leur production. Ils vont même sur « The post knowledge « jusqu’à y mettre du sympho.

 

Du coup, le résultat final donne un rendu bigarré, bien dans la mouvance « de maintenant », un metal multi facette. Ils ont essayé, au travers de leurs compositions, de traduire musicalement différentes émotions. Peut-être aurait-il fallu le faire de manière plus marquée. Il n’en demeure pas moins que l’on se retrouve face à une musique riche et pleine de nuances. Ils n’innovent pas, mais on sent une signature qui leur est propre. Et comme dit en début de chronique, c’est certainement leur album le plus aboutit à ce jour. En ce qui me concerne, je suis et reste un fan du thrash old school, du coup leur nouvelle offrande m’a happé de manière inégale. Cependant, en tant que chroniqueur je reconnais que leur musique a atteint là un niveau conséquent tout en son et en caractère. Où cela risque d’être dur se sera pour le quatrième album : quel virage vont-ils adopter ? Mais c’est une autre histoire. Les fans apprécieront ce nouvel opus et je sais que sur scène je me prendrai ma claque.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports